Publicité
Publicité
2

En difficulté depuis des années, la chaîne TF1 ne souhaitait plus prendre de risques quant à la création de contenus originaux. Avec une stratégie qui a fait ses preuves dans l'univers des #Séries TV, la chaîne a donc décidé de recourir à la méthode efficace du spin-off. Il s'agit de réaliser sur un petit format une série dérivée d'une autre afin d'en prolonger le succès en poursuivant une narration annexe. S'appuyant sur les bonnes audiences de sa création de l'an passé ''Le Mystère du lac'', voici la petite soeur de la production à succès : "#le tueur du lac". C'est donc une sorte de licence que tente d'entretenir TF1 en se basant sur les très bonnes audiences du premier show.

Publicité

Malgré le départ d'un des rôles principaux interprété par Barbara Schulz, les deux premiers épisodes de ce ''tueur du lac'' ont réussi leur pari, à savoir raccrocher le public passé tout en attirant de nouveaux téléspectateurs.

Un casting quasiment identique

L'une des forces de la série "Le Mystère du lac" tenait en grande partie dans le choix d'un casting complémentaire misant à la fois sur de jeunes acteurs comme sur des habitués de ce type de production et quelques célébrités. Ainsi, le couple policier, Lise et Clovis, formé à l'écran par Barbara Schulz et Lannick Gautry constitue l'un des seul gros changements puisque l'actuelle compagne d'Arié Elmaleh ne fait plus partie de l'aventure et cède sa place à la comédienne Julie De Bona.

Pour le reste nous retrouvons toujours une Marie-Anne Chazel bouleversante dans son rôle de malade d'Alzheimer, Romane Bohringer ou encore Julie Depardieu.

Publicité

Si l'on en croit les premières critiques, Julie de Bona parvient à faire oublier l'interprète originale du rôle de Lise et transforme l'essai.

Le tueur du lac en tête des audiences.

Si certaines séries connaissent généralement un démarrage mou avant de s'installer et de trouver leur public, "le tueur du lac" fait déjà exception à la règle. En effet, les deux premiers épisode diffusés hier soir ont réalisé un formidable départ en plaçant TF1 devant ses rivales.

En rassemblant plus de 6.5 millions de téléspectateurs, la chaîne obtient 27% des parts de marché et devance sa première dauphine France 2 et son numéro d'Envoyé spécial du double de téléspectateurs. Avec des pics allant jusqu'à 7 millions de curieux l'an passé, "le tueur du lac" peut espérer dépasser sa série mère après s'être installé dans la durée comme le rendez-vous incontournable du jeudi soir.