Publicité
Publicité

À l’occasion de la sortie de son nouvel album « Reputation », la chanteuse américaine #Taylor Swift va une nouvelle fois se passer des services de streaming musicaux.

Ce n’est pas la première fois que la chanteuse tourne le dos à #Spotify, Deezer, Tidal ou encore #Apple Music puisqu’en 2014, elle avait déjà retiré toute sa discographie des plateformes de streaming, estimant que celles-ci abusaient des artistes en ne les rémunérant pas à leur juste valeur. La situation s’était toutefois arrangée il y a de ça quelques mois, à l’occasion de la sortie du nouvel album de Katy Perry.

Pour la sortie de son nouvel album « Reputation » vendredi prochain, Taylor Swift compte proposer ses chansons à l’achat uniquement, boudant les plateformes de streaming, tout du moins pendant la première semaine de sortie.

Publicité

Les utilisateurs de ces plateformes devront attendre une semaine de plus avant d’écouter la nouvelle galette de la chanteuse aux bouclettes blondes.

Les plateformes de streaming abusent-elles des artistes ?

Si Taylor Swift boude ces services, c’est qu'elle estime que ces plateformes rémunèrent mal les artistes, et elle n’a pas tout à fait tort. Si l’industrie du disque a enfin réussi à trouver une parade à la crise qui la touche de plein fouet depuis l’arrivée et la démocratisation du téléchargement illégal, les grands perdants sont de cette évolution sont bel et bien les artistes.

Quand bien même ces plateformes rencontrent un succès fulgurant de par le monde, et pourrait bien sauver l’industrie du disque d’une mort lente et douloureuse, les artistes en pâtissent pour la plupart puisque la rémunération à la clé est anémique :

« Un paiement moyen par diffusion aux détenteurs des droits compris entre 0,006 et 0,0084 dollar », écrivait Spotify.

Avec des montants aussi faibles, on comprend mieux pour Taylor Swift souhaite vendre son album plutôt que de le proposer sur ces plateformes.

Publicité

La chanteuse Adèle boude elle aussi le streaming

Taylor Swift n’est pas la seule à bouder le streaming. En effet, Adèle adoptait la même philosophie à l’occasion de la sortie de son album « 25 ». Celui-ci s’est toutefois retrouvé sur Spotify, Deezer, Tidal et Apple Music quelques mois plus tard.

Alors que le nouvel album de Taylor Swift ne paraîtra pas sur les plateformes de musique en streaming avant quelques semaines, soulignons que les singles destinés à teaser l’album sont déjà disponibles en streaming et le resteront, comme le titre « Look What You Made Me Do » paru à la fin de l’été.