Publicité
Publicité

#Oprah Winfrey connaîtra-t-elle un destin politique comme seuls les États-Unis sont capables de nous offrir ? Elle semble en tout cas en prendre le chemin. Depuis sa sortie remarquée [VIDEO] aux Golden Globes ce dimanche 7 janvier, la célèbre animatrice américaine est en train de s'affirmer comme l'adversaire politique numéro un de Donald Trump [VIDEO] des futures élections présidentielles du pays, qui auront lieu en 2020. Et sa potentielle candidature devient d'autant plus crédible aux yeux des Américains que la native de Kosciusko reçoit des milliers de soutiens à travers le pays, dont celui de la mégastar Lady Gaga.

Donald Trump a du souci à se faire

Dimanche soir, Ophra Winfrey est devenue la première femme noire à recevoir le Ceci B.DeMille Award, qui récompense des artistes ou personnalités rattachés à l'industrie cinématographique ayant marqué l'année écoulée pour leur engagement humanitaire.

Publicité

En succédant à une autre militante à l'aura surpuissante, elle a saisi l'occasion pour proclamer un discours de neuf minutes, qui avait tout d'une déclaration politique, faisant écho à toutes les affaires de dénonciations du harcèlement subi par les femmes ces derniers mois. "Je veux que les filles qui nous regardent, ici, maintenant, sachent qu'un nouveau jour est proche" a-t-elle dit en fin de discours. Comme un symbole. Et si ce nouveau jour, était celui de son élection comme 46e président des USA, première femme présidente, et première femme noire présidente ?

Outre-Atlantique, l'animatrice est réputée pour ses multiples talents : oratrice, animatrice, productrice, actrice, critique littéraire... Mais elle est aussi une femme engagée qui a le sens du discours et dont l'influence ferait d'elle "la femme la plus influente du monde", comme elle fut qualifiée par le Time ou CNN.

Publicité

Elle est suivie par plus de 41 millions de personnes sur Twitter, excusez du peu !

Sans avoir encore officiellement affirmé qu'elle pourrait bien être l'adversaire de Donald #Trump dans trois ans, elle en adopte inconsciemment la posture. Au mois de décembre, elle s'était plusieurs fois exprimée sur les réseaux sociaux, remerciant les pompiers américains pour leur courage face aux flammes qui ravagent le pays depuis de longs mois. Tout cela pousse les internautes, les Américains, et les people à lui apporter leur soutien.

Et celui de Lady Gaga n'est pas passé inaperçu. Ce lundi 8 janvier, la Mother Monster s'est fendu d'un tweet "aimé" près de 200 000 fois, dans lequel elle écrit "Oprah Présidente ? Elle a mon vote !". Une manière de sacraliser un peu plus les intentions de l'une, et les espoirs des autres de la voir siéger à la Maison Blanche. A noter que Donald Trump, lui, n'a pas réagi à cet engouement. Du moins pas encore... #Etats-Unis