Publicité
Publicité

On en voit parfois de toutes les couleurs dans les transports en commun, mais très rarement des faits d'exhibitionnisme, comme ceux qui se sont passés dans un bus liègeois. Un couple de jeunes gens devait avoir trop envie pour ne pas pouvoir attendre un endroit moins fréquenté, et ils prirent la décision de passer directement à l'acte, du moins aux préliminaires, alors qu'il faisait jour et que le bus transportait aussi de jeunes enfants. Rien ne devait arrêter les deux cœurs amoureux tout simplement en manque, et la jeune femme se mit rapidement en mouvement, déshabillant partiellement son compagnon, avant de laisser échapper une poitrine abondante. De baisers en caresses, les amoureux -à même le sol- ne se souciaient pas le moins du monde des autres navetteurs, trop heureux de se donner en spectacle.

Le chauffeur doit intervenir

Pas facile de se trouver au volant d'un bus, même si celui-ci porte le numéro 68, et entendre ce qui se passe à l'arrière. Le chauffeur des TEC prit alors la décision de faire descendre les fauteurs de troubles, mais ceux-ci ne l'entendaient de cette oreille. Quelque peu énervé de ne pouvoir poursuivre ses ébats, le jeune homme voulu administrer une "calotte" au conducteur, mais loupa sa cible. Malheureusement, une jeune fille prit la claque en pleine figure. Elle déposera plainte, en compagnie de ses parents, à la police un peu plus tard. Les autorités prévenues, le service d'ordre de la compagnie intervint, mais le couple "chaud" eu malgré tout le temps de prendre la fuite. La scène fut aussi filmée, et c'est donc trois personnages que la police se charge de retrouver. Les deux acteurs "principaux" et le "caméraman", seront poursuivi pour exhibitionnisme. Les trois personnages sont identifiés, et feront donc l'objet d'une interpellation. Le "boxeur" répondra aussi de coups et blessures sur une mineure. L'histoire ne dira pas si une fois sortis du bus, les deux tourtereaux passèrent réellement à l'acte, dans un endroit plus confortable...