Quand on a un animal de compagnie, un chien, un chat ou autre, on est prêt à tout pour lui sauver la vie. On dit régulièrement que le coeur a ses raisons que la raison ignore. Nombreux sont les humains qui sont prêts à tout pour sauver leur petit compagnon. Un Toulousain, Didier Lloret, n’arrivant plus à soigner son chien épileptique, faute de médicaments disponibles, a lancé un appel au désespoir sur les réseaux sociaux. L'objectif : tout faire pour que son fidèle compagnon vive le plus longtemps possible. On vous raconte tout de cet appel du coeur qui a ému les internautes.

Qui est Falco ?

Falco est un border collie âgé de dix ans qui souffre depuis de nombreuses années de crises d’épilepsie.

Pour arrêter et éviter les crises, qui au fur et à mesure peuvent avoir des conséquences gravissimes pour sa santé pouvant même aller jusqu'au décès, Falco doit prendre deux comprimés par jour de pexion 400 (un médicament qui réduit la fréquence des crises d’épilepsie chez le chien, qui réduit l’anxiété et la peur de celui-ci). Falco supporte parfaitement ce traitement mais malheureusement, ce médicament est introuvable en France en ce moment.

Un appel à l’aide pour que Falco vive encore longtemps

Le Pexion 400 est fabriqué au Mexique et ne sera disponible en France qu’à la fin novembre. Une période que ne peut pas attendre Falco."L’humain" de Falco n’a presque plus de cachets et son stock est critique voire presque vide.

Pour pouvoir maintenir son chien en vie, il fait l’impossible. Il décide de demander de l’aide.

C’est donc sur les réseaux sociaux que Didiler Lloret a décidé de tenter sa chance en publiant un message "SOS" pour sauver son chien Falco. Son message a touché les internautes : "Dans quelques jours le flacon sera vide.

Je ne pourrai plus le soigner et à terme c’est la mort. Tous les vétérinaires, pharmaciens, fournisseurs, laboratoires, sont en rupture d’un médicament qui n’est fabriqué" qu’en Amérique du Sud. Pexion 400, c’est le nom de ce médicament, que prend quotidiennement mon chien Falco (10 ans) pour traiter son épilepsie. Je lance un appel solennel ce soir : Qui parmi mes 3166 amis Facebook a une solution à me proposer en attendant fin novembre que les labos Français soient a nouveau réapprovisionnés, Répondez moi en privé."

Tous réunis pour partager son message et pour sauver Falco

Les réseaux sociaux ont une puissance incroyable, que ce soit de bonté comme de haine.

Tous ensemble pour sauver Falco. Depuis le lancement de son SOS, plusieurs articles ont été faits pour faire connaitre son histoire. A ce jour, le propriétaire de Falco est toujours à la recherche de médicaments pour tenir le coup jusqu’à fin novembre. Aidons le à trouver les bons contacts en partageant son histoire sur les réseaux sociaux.

Suivez la page Animaux
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!