Il y a pour moi deux WoodyAllen: celui d'avant les années 90, un grand réalisateur qui cherchait àremettre en question l'Existence, grâce à une vivacité d'esprit et unecréativité hors du commun, et celui d'après, notre Woody Allen actuel, qui secontente maintenant de simples histoires, plus ou moins originales, mais hélastrop souvent superficielles.

 « Magic in theMoonlight », son dernier long métrage, sorti il y a peu de temps ne m'amême pas déçu, ne m'attendant déjà plus à être surpris. De lieux communs enlieux communs, rien n'est nouveau ni inventé.

Le scénario est simple commechou, ne nous faisant jamais percuter. Bien qu'il se veuille envoûtant, touttournant autour de la magie et de ses tours, il reste cousu de fil blanc etn'arrive pas à décoller.

Une fois encore, après Midnightin Paris, Woody cherche à nous faire rêver. Mais comment rêver devant une cartepostale vue, revue et re-revue ? Comment croire à la magie si l'imagereste plate, lisse, sage, et ... conventionnelle?

Notre bon vieux Woody me manque,celui qui se torturait l'esprit pour comprendre le pourquoi du comment, tout enaffichant un comique et une nervosité irrésistibles.

Aujourd'hui, ses acteurssont jolis, mignons, retenus, proprets, ils font bien leur travail. Mais où estl'Art? Où est la recherche dans ce film? Où est le dépassement de soi, quipourtant à une époque l’intéressait tant ?

J'avoue être dur, mais jecompare inéluctablement ce qu'il fait à ce qu'il a fait.

Emma Stone est tropmignonne. Heureusement qu'elle est là, fraîche, joviale et pas si innocente queça. Elle développe dans ce rôle un côté malicieux qui lui va comme un gant. Lesrobes années folles et le decorum qui va avec lui vont à ravir, beaucoupde chic et de simplicité se dégagent de son jeu.

Heureusement car… ColinFirth, lui, ne change pas de registre et reste toujours le même, hommemiddle âge coincé qu'on a l'habitude de voir ainsi. Pourquoi ne prend il pasplus de risques? Pourquoi se cantonner à ce qu'il sait déjà faire ? Qu'ilnous prouve qu'il est un grand acteur. Qu'il s'essaie à d'autres choses, qu'ilnous surprenne un peu!

Cet avis alors pour vousdéconseiller ce film. J'y suis allé par fidélité, c'est Woody Allen quand même.Voyez le si vous avez envie de voir de beaux plans impersonnels et objectifs,voyez le si vous avez envie de légèreté sans rien attendre de renversant.

Maisje préfère quand un film nous rend plus fort, plus doux, plus enrichi. Sinon,il tombe aux oubliettes, et je crois que pour Magic in the Moonlight, ça a déjàcommencé... 

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite