En 2015, se tient pour la vingtième et unième édition l’E3, ou l’ElectronicEntertainment Expo, où les éditeurs de jeux peuvent présenter leurs potentiels plus grossuccès de l’année.Lundi 15 juin, la première journée de cet événement nous a permis de découvrir quelques(nouvelles) pépites. On vous parle de deux de nos coups de cœur Star Wars Battlefront etMass Effect : Andromeda.

Dix ans après le deuxième et dernier volet de la licence, Star Wars Battlefront revienten 2015 sur nos consoles et PC. Il n’est plus développé par les gars de Pandemic Studio etédité par LucasArts. En effet, c’est EA Games qui en accouchera par le biais de son studiophare, DICE.

Avec le rachat de Lucasfilm par Disney, le marché des Jeux vidéo et autres objetsdérivés (livres, comics, etcetera) s’est retrouvé bouleversé. LucasArts est mis en stand-bypour ne pas dire fermé, le jeu Star Wars 1313 en plein développement est lui aussi stoppé.Cependant, on nous annonce un nouveau partenariat entre Lucasfilm et l’importante sociéténord­-américaine du marché vidéoludique, EA Games. Et c’est grâce à ce dernier et à sonenvie de collaborer officiellement et efficacement à l’univers Star Wars que de nouveauxjeux vidéo de la licence sont mis en marche. Nouveau ou presque, puisque DICE, le studio àl’origine des nombreux volets Battlefield (excepté le dernier volet Hardline confié aux tontonsde chez Visceral Games, eux­-mêmes papas de Dead Space), travaille sur Star WarsBattlefront. Et non, ce n’est pas un troisième volet que propose le studio de développementsuédois, mais un rebooting de la licence afin de proposer un jeu personnel et neuf.On pourrait vouloir crier au scandale, car SW Battlefront 3 était en développementchez Free Radical, le projet est alors abandonné, mais DICE propose un véritablerenouveau et non une suite ou un remake. D’ailleurs, il faut noter que les volets de StarWars Battlefront sont des jeux hyper-­inspirés de la série Battlefield. Il s’agit donc de rendrevéritablement à César ce qui lui appartient (ou presque). Le studio a travaillé avec son grandmoteur de jeu, Frosbite, mais a développé pour le jeu une nouvelle technologie, laphotogrammétrie. "Il était indispensable de rester fidèle à la saga d'origine. C'était importantpour moi de respecter l'univers Star Wars™ et de faire les choses bien." explique KenBrown, le responsable artistique et technique du jeu sur le site officiel. Le réalismeépoustouflant dévoilé dans les deux trailers sortis lundi et mardi de Star Wars Battlefront estdéjà à ce stade un gage quant au respect de la saga. Il s’agit alors de réinventer l’imagevidéoludique et plus largement l’imagerie numérique afin de respecter le savoir-­faire de StarWars, de la trilogie originale à la nouvelle trilogie en cours de développement, avec sestournages en décors naturels et construits, jusqu’à ses effets spéciaux à la main, sesmaquettes et monstres physiques et concrets, et ses nouveaux effets numériques pensés.Pour ce faire, le jeu a été développé pour les nouvelles consoles que sont la PlayStation 4 etla Xbox One. Travailler directement sur ces nouvelles technologies et ne pas développerdes jeux cross-plateformes (à la fois sur PS3 et PS4 par exemple) a permis à DICE des’affranchir de toutes les limites techniques des précédentes consoles afin d’ouvrir denouvelles portes technologiques pour le jeu vidéo. Il tournera bien sûr aussi sur PC.

Exit la prélogie et la guerre des clones, incarnez un rebelle ou un impérial, en solo, àdeux en écrin scindé, ou en ligne dans des batailles épiques de la trilogie originale maisaussi de nouveaux décors tels que la planète Jakku qui nous introduiront au prochain voletfilmique (et plus largement à la nouvelle trilogie) de la saga Star Wars The Force Awakensde J.J. Abrams.

Star Wars Battlefront, disponible le 18 novembre 2015 sur PlayStation 4, Xbox One et PC.

L’autre saga de science­-fiction à faire son retour sur consoles, c’est Mass Effect. Latrilogie basée autour du commandant Shepard et de son équipage a commencé en 2007pour se terminer en 2012. Véritable space opera, ces jeux d’Action-­RPG ont donné vie à toutun univers décliné en extensions, en comics et en romans ; mais le studio BioWare a toujours confirmé son envie de raconter une nouvellehistoire vidéoludique. Aussi, on savait déjà quasiment depuis la sortie du dernier épisodequ’un quatrième était en préparation ; la production avait même mis en ligne un sondagedemandant aux internautes ce qu’ils souhaiteraient y trouver. Le début de l’E3 a permis delui donner un nom officiel, Mass Effect : Andromeda, et d’en dévoiler une bande annonce.

Cette dernière pose l’ambiance d’un véritable western spatial et donne en quelques imagesun aperçu de la galaxie où évoluera le joueur, en plus de mettre en avant à travers unecinématique poignante les progrès technologiques et graphiques accomplis.On ne sait pas encore exactement dans quel contexte se déroulera le jeu. S’il neporte pas le numéro 4, c’est parce qu’il n’aura rien à voir avec les trois premiers opus. Selonle community manager de BioWare, Chris Priestly, l’oeuvre ne prenant pas place dans laVoie Lactée, elle pourrait aussi bien se dérouler en parallèle de la quête de Shepard quedans le futur ou dans le passé. Aura-­t­-on alors une chance de voir l’univers qui a précédé lenotre faire face aux Moissonneurs ? Le contraire semble plus probable, afin d’éviterqu’Andromeda ne prenne l’aspect d’un remake. Il serait plus sensé d’imaginer que lescréatures n’aient pas atteint Andromède à l’époque de Shepard, ou simplement que le jeuprenne place dans un avenir lointain. La présence du N7 semble plutôt confirmer cettedernière solution, mais on ne pourra en être sûr à 100% que lorsque les développeurseux­mêmes l’auront expliqué ou simplement quand le jeu sortira, pendant les vacances del’été 2016.

Comme ses prédécesseurs, le quatrième venu de la franchise sera un jeu de tir à latroisième personne mais aussi un jeu de rôle où le joueur pourra concevoir et faire évoluerson héros mais aussi choisir sa façon de répondre ou d’agir lors des interactions avec lespersonnages du jeu. Le passage à une nouvelle génération de consoles devrait permettre àce système d’encore s’améliorer. En effet, plus d’Xbox 360 et de PS3. Mass Effect :Andromeda sera réservé aux petites dernières de Sony et Microsoft.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite