Il y a quelques semaines Victorine Dartois a été assassinée. La France entière a été sous le choc. En effet, alors qu'elle n'avait que 18 ans et qu'elle rentrait chez elle en pleine nuit, l'adolescente n'a jamais revu ses parents et sa soeur. Alors qu'elle rentrait chez elle, elle va croiser la route d'un homme qui va tenter de la violer avant de mettre fin à ses jours. Il y a quelque temps, une marche blanche avait été organisée, pour rendre un dernier hommage à la jeune fille. Ce jeudi 15 octobre, les forces de l'ordre avaient annoncé qu'un suspect avait été interpellé. Si dans un premier temps, son nom n'a pas filtré, la police a révélé que c'est Ludovic Bertin, un jeune père de famille qui avait commis l'irréparable.

Il a avoué être le meurtrier de Victorine.

Ludovic Bertin, les révélations glaçantes

C'est un véritable choc pour la familles de la victime mais on peut aussi le penser, un soulagement. Tant pour les parents de Victorine que pour les autres personnes vivant dans la région. En effet, après des semaines de doutes et d'inquiétudes, le présumé tueur a été arrêté. Dans un premier temps, on avait appris qu'il avait participé à la marche blanche qui a été organisée il y a quelques jours, selon Le Parisien. L'homme de 25 ans est rapidement passé aux aveux et a donné les motifs de son acte.

A l'heure où nous écrivons cet article, on ne sait pas encore quelle était la relation entre l'homme et la jeune fille.

On se sait pas s'ils s'étaient déjà croisés, s'ils s'étaient fréquentés ou s'ils se connaissaient. L'élément déclencheur de ce coup de folie sordide serait une bousculade entre l'homme et la jeune fille.

Qui est Ludovic Bertin ?

L'homme n'a pas encore 30 ans, son passé semble être très douloureux. Selon les informations qui ont été dévoilées, il aurait perdu son père à l'âge de 9 ans.

Il vient lui-aussi d'être père d'un bébé âgé de 6 mois seulement. L'homme n'est pas totalement inconnu des services de police et de la justice puisqu'il aurait commis plusieurs délits comme des vols, avoir un port d’arme ou encore avoir participé à un trafic de stupéfiants. Il avait même été condamné à devoir porter un bracelet après une première condamnation.

Malheureusement, si on aurait pu penser qu'il avait laissé son passé derrière lui, ce dernier aurait bel et bien ressurgi il y a quelques jours. Une famille est aujourd'hui détruite et aura bien du mal à surmonter une épreuve aussi difficile que la perte d'un enfant.

Suivez la page Femmes
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!