L'acteur Brahim Bouhlel a présenté ses excuses sur Instagram après qu'une vidéo, tournée au Maroc, a provoqué une polémique sur les réseaux sociaux. On peut l'entendre tenir des propos qui ont été jugés humiliants pour les femmes marocaines et trois enfants qui apparaissent dans la séquence.

Les faits reprochés

L'acteur franco-algérien Bouhlel Brahim, l’acteur Hedi Bouchenafa et le snapchatteur Zbarbooking ont "humilié des enfants, proféré des paroles dégradantes et véhiculé des clichés salaces au Maroc" selon plusieurs médias marocains. "Nous attendons des autorités une réaction exemplaire", ont exprimé plusieurs associations et mouvements qui protègent les citoyens du pays contre quelconque discrimination.

Dans la vidéo 'parodique' selon l’auteur de celle-ci, on voit Bouhlel accompagné de deux amis faire un soi-disant sketch qui parle mal des femmes marocaines faisant référence à "des prestations tarifées" pas chères mais aussi à plusieurs clichés du pays. Ensuite, ces personnes mettent en scène trois enfants qui sortent de nulle part et qui ne semblent pas vraiment avoir envie d’être là. Gros mots, phrases irrespectueuses, tout y passe.

Brahim Bouhlel s’excuse

Le principal accusé s’est exprimé après avoir été placé en garde à vue pour ses propos et une enquête est actuellement en cours pour "incitation à la haine et à la discrimination", rapporte Le Parisien et Le Courrier de l’Atlas.

"C'était complètement parodique. Je joue un personnage. J'essayais d'être drôle. Mais je reconnais que je me suis totalement planté. Je vous demande sincèrement pardon", explique Brahim Bouhlel, le jeune homme qui s’est fait connaître dans la série "Validé". Des excuses qui sont naturellement nécessaires mais pas forcément suffisantes.

Il est toujours difficile de juger ce genre de déclarations après coup, quand le mal est fait. Sincère, pas sincère, chacun doit se faire son opinion, surtout la justice qui devra sévir ou non. En attendant, l’acteur va se faire discret pendant un moment. On rappelle qu’un compte Instagram, Twitter ou Facebook peut être suspendu, voire supprimé quand les propos sont jugés gravissimes.

Les internautes scandalisés

C’est peut-être ce qui arrivera aux auteurs de ce vilain spectacle. En attendant, les internautes sont outrés et ont énormément commenté, souvent de manière virulente : ''Ils se prennent pour qui ces abrutis, ce n’est pas drôle et ils prennent des enfants de nulle part pour les mettre dans leurs vidéos, c’est abusé'', ''J’espère juste qu’ils vont être punis comme ils le méritent'', ''Un Algérien qui se moque du Maroc et de son peuple, ça donne pas trop une bonne image du Maghreb'', ''Le gars il a fait une série et il se sent plus pi*ser, ça va c’est pas non plus Di Caprio, redescends sur Terre mec, t’es personne'', ''C’est ça le problème des soi-disant acteurs qui se prennent pour des grosses stars mais qui sont même pas connus, ils choppent vite le boulard et se permettre de faire n’importe quoi, enfermez-les et puis c’est tout'', ''C’est toujours la même chose, ces personnes font des con*neries, balancent ca sur les réseaux sociaux, ensuite se font démonter et risquent gros et par miracle s’excusent une fois le mal fait pour éviter des sanctions…Honteux, triste, lamentable''.

Ne manquez pas notre page Facebook!