Un NoirPrésident des Etats-Unis, la première puissance économique mondiale !Cette nouvelle avait enchanté le monde entier à l’avènement de Barack Obama enjanvier 2009. L’espoir né avec se justifiait par une possibilité de voirla situation du peuple afro-américain changer. Aux Etats-Unis principalement et dans lemonde si possible. Le résultat n’est guère satisfaisant, pour dire le moins, aumoment où le locataire du Bureau Ovale a entamé un second mandat.

Les émeutesentre policiers et populations en cours depuis plusieurs semaines à Ferguson, petiteville du Missouri, en constituent le plus criant indicateur.

Tout ayantcommencé avec le meurtre d’un adolescent afro-américain, tué froidement par balles. Lemeurtrier, un officier blanc, a presque vidé son tireur sur le jeune garçon quipourtant avait bien levé les mains, faisant signe de désarmement et dedéférence. N’empêche, six balles lui ont traversé le corps. Depuis, à Fergusson,les manifestations se succèdent, de même qu’elles servent d’opportunité pourrappeler les violences dont les Afro-américains sont victimes de la part des policiersblancs. Une famille entière a été ainsi montrée sur les télévisionsinternationales arborant des tee-shirts de leur père mort des balles d’unpolicier lui aussi, blanc bien sûr.

Cependant, la promptitude avec laquelle le gouvernementaméricain a nommé à Fergusson un chef de la Police Afro-américain est suffisammentsignificative.

Derrière la mort du jeune Michael Brown se pose la question de la population afro-américaine aux Etats-Unis, comme en 1992 avec les émeutes à Los Angeles suite aupassage à tabac d’un chauffeur de taxi noir, le célèbre Rodney King, par despoliciers blancs en pleine nuit.

Esclavesdurant des siècles, victimes de ségrégation raciale tout aussi longtemps,les Noirs des Etats-Unis, communément appelés Afro-Américains, ont vu leurvie changer.

Ils peuvent bien brandir l’accession à des statuts stratégiques deGénéral Colin Powel, ancien Chef d’Etat Major Interarmées, de Condoleezza Riceancienne Secrétaire d’Etat et plus spécialement du Président Obama. Toutefoisdes situations existent pour prouver que du chemin leur reste encore à faire.

Ne manquez pas notre page Facebook!