Une nouvelles quiparlent de leadership citoyenmarocain appartenant à unbataillon de l'Etat islamique (Daash)en Syrie a soulever des questions effrayantes sur l intégrisme islamistes dans le nord du Maroc.
C est le cas de Muhammad Hamaddouche, un djihadiste de28 ans, est également membre duConseil consultatif de l'organisation d état islamique ,qui est apparu en vidéo décapitée les tètes de cinq prisonniersarrêter par daash en Syrie .



Avant de rejoindre le champ de bataille en Syrie, il a était connu chez leshabitans de fnidaq ville citiez au norddu Maroc comme propriétaire d un magasin de vêtements et par ces activité de recrutement de djihadistes dans cette région qui ont voyageren Syrie .
Il ya deux semaines, les forces de sécurité ont arrêté un djihadiste français auMaroc à Tanger cherche à recruter des combattants et de les envoyer à des organisations fidèles à la base.



Les analystes estiment que dans le nord du Maroc est devenu un terrain fertile pour l'idéologie extrémiste.



Selon le président de l'Association pour la Défense des Droits de l'Homme à Haji Habib,le nord du maroc et devenu la région plus conservatrice que partout ailleurs au Maroc.



a la ville de Tétouan aunord marocain un avocat a déclarésur ce sujet que "Enoutre, ils sont en contact permanentavec les Marocains qui se sontinstallés en Europe. Celafacilite leur recrutement."



avant de dire que les cellule de recrutement des djihadiste mise au point des jeune des zones marginalisées qui sont analphabète et ils n ont pas un emploistable.



et dans le mémé sujet Zayan directeurde l'entreprise pour l'analyse stratégique de la Méditerranée à d'autres facteurs pour expliquer lephénomène.



pour lui «La région nordique du Maroc a subi , depuis l'indépendance la marginalisation sinon l'oubli complet." Et celapose des problème pour les jeune marocain et les pousse directement verre l idiologieextrémiste.

Zayan a dit aussi : «Ce qui distingue leNord au sein du Royaume estl'absence de coins qui sont descentres de spiritualité."



pour l Auteur Mustafa Abbasi il a déclaré : "Nousavons déjà attirez l'attentiondes responsable sur la présence del'intégrisme international dansle Nord."



Il a souligné aussila relation entre les extrémistes et lacriminalité de rue.



avant de dire que "Les faits montrent que les djihadiste onttoujours avez unerelation facile avec de l'argent»,at-il ajouté, affirmant que «c'est l'argent qui leur permet d'établir des cellules de recrutement de djihadistes.En Effet, les djihadistes détenus par les autorité desrapport ont montrer que les djihadiste sont liés au crime du trafic de drogue, le vol de voitures et toutes sortes d'activitésillégales."



pour notre part nousnous demandant si nord du Maroc est devenu un terrain fertile pour la croissance descellules djihadistes, notamment àFnideq et martiale,Tétouan, Larache et Tanger ."





Ne manquez pas notre page Facebook!