C'était un secret de polichinelle pour la presse Brésilienne. GraçasFoster et son conseil d'administration ont remis leur démission augéant pétrolier Petrobas. Cette décision fait suite au scandale de corruption qui a ébranlé la société brésilienne dernièrement.Dans un communiqué à l'autorité des marchés financiers, lacompagnie indiquait qu'une nouvelle direction serait déterminéelors d'une réunion du conseil d'administration vendredi prochain.

Petrobasest l'entreprise la plus importante au Brésil qui traverse despériodes troubles. La présidente sortante de Petrobas avaitrencontré la présidente du pays, Dilma Rousseff, en début desemaine. Les rumeurs couraient fortement qu'elle laisserait sa place,c'est maintenant chose faite.

Aucours de la campagne électorale à l'automne dernier, un scandalelié au blanchiment d'argent avait été découvert. Un vaste réseauayant de nombreuses racines au sein de Petronas avait été mis àjour par une enquête.

Lapolice avait trouvé un système complexe de corruption àl'intérieur du géant pétrolier. Plusieurs dirigeants avaient étéimpliqués dans des échanges de pots-de-vin dans le but d'obtenirdes contrats de construction. Plusieurs d'entre eux, qui sontaujourd'hui derrière les barreaux, s'étaient enrichispersonnellement de manière démesurée. Encore pire, les autoritéspolicières avaient retracé certains pots-de-vin transmis aux politiciens de l'opposition et du Parti destravailleurs, qui est au pouvoir depuis 2003. Ils sont 39 personnesconnues à ce jour à être sous arrêt ou en attente de procès.

Bienqu'elle ne soit pas accusée par les autorités, la présidente de Petrobas setrouvait depuis quelques semaines dans une situation très difficile.Elle avait déjà remis sa démission à deux reprises sans que laprésidente du pays l'accepte. Souspression pour émettre ses résultats financiers, la compagnie nepeut les donner sous le regard des auditeurs.

Personne ne peutencore chiffrer le dommage sur la valeur des titres en bourse de lacompagnie. Ce sont plus de 4 milliards de dollars qui ont étédétournés en 10 ans. 

Ne manquez pas notre page Facebook!