C'est le groupe État islamique qui arevendiqué les attentats survenus hier au musée Bardo dans la villede Tunis. Ces attentats ont coûté la vie à 20 touristes, dont deuxFrançais,et deux Tunisiens selon les dernières informations. Le groupeterroriste a diffusé un message audio sur Internet à travers lessites djihadistes ce19 mars pour revendiquer cette attaque.

Legroupe armé est actif à la frontière de la Tunisie et a menacé lepays d'autres attaques. Les attentats d'hier sontsurvenus pendant que plusieurs juges, magistrats et élus parlaientde loi anti-Terrorisme que voulait adopter le pays.

Lefoyer des « infidèles musulmans »

Legroupe État islamique a qualifié la Tunisie du « foyer desinfidèles musulmans ». Dans le message diffusé, il estpossible d'écouter les personnes dire que « c'est une attaquebénie » qui a eu lieu à Tunis. Selon le message radio, lesactes auraient été menés par « deux chevaliers ducalifat, Abou Zakaria al-Tounsi et Abou Anas al-Tounsi ».

Le lecteur continue en décrivant lesattentats. « Munis d'armes automatiques et de bombes, ils sontparvenus à assiéger un groupe de ressortissants des pays croiséspour terroriser le cœur des infidèles ». dit-il en insistant queles Tunisiens ne jouiront ni de la sécurité, ni de la paix.

Neuf suspects arrêtés

Depuis les attentats, les autoritéstunisiennes ont arrêtés neuf personnes ayant un possible lien avecles faits. Deux personnes ont été tuées parmi les terroristes.Les souffres-douleurs de ces attaques ont été principalement destouristes en croisière de nationalité espagnole, japonaise,française,etc.

C'estla première fois que des civils sont visés en Tunisie depuis lesévénements de 2011. L'État islamique a clairement indiqué sonintention d'étendre son action vers ce pays et ces attentatssemblent être le premier pas dans cette direction. De nombreuxTunisiens combattent déjà pour le groupe terroriste en Irak, enSyrie et en Libye. Il y aurait 500 Tunisiens en Tunisie qui auraient déjà combattudans ces trois pays. Ces derniers sontconsidérés comme une menace prioritaire.

Ne manquez pas notre page Facebook!