Le militant et chef britannique derenom Jamie Oliver a lancé une campagne mondiale pour presser lespoliticiens des pays du G20 à rendre l'éducation alimentaire desenfants obligatoire. Pour l'activiste, l'éducation alimentaire estessentielle pour combattre les problèmes de santé liés à lamauvaise nutrition. Il a, entre autres, courtisé les politicienscanadiens afin qu'ils joignent sa cause.

Selon Jamie Oliver, l'un des élémentsles plus mortels au Canada n'est pas la violence ou les armes, maisplutôt les mauvaises habitudes alimentaires.

Ainsi, il a demandéaux dirigeants politiques du Canada de prendre leurs responsabilitéspour agir et assurer une meilleure santé aux futurs générations enles éduquant.

« Ces maladies tuent davantageque les vols et les armes au Canada et engendrent des fraisimportants au niveau de la santé publique », a-t-il expliqué.Il était à Sydney en Australie où il lance sa campagne planétairecette semaine.

Jamie Oliver va un niveau au-dessus

Pendant que tous s'entendent sur lanécessité d'avoir une alimentation équilibrée dans les écoles,Jamie Oliver va plus loin avec cette campagne de sensibilisation.

Ilne veut pas seulement 'éduquer les enfants sur l'importance de bien manger. Il veut les éduquer sur comment bien manger et rendre cette éducation alimentaire obligatoiredans les pays développés.

Ses revendications sur la malbouffesont déjà bien connues. Cette fois, il veut que les écoles jouentun rôle actif pour changer l'approche de la société. Suite aulancement de sa campagne, 160.000 personnes avaient signé sapétition en moins de 24 heures sur le site Change.org.

C'estbeaucoup de signatures!

Pour la première fois au Canada, leGroupe d'études sur les soins de santé préventifs a indiqué queles médecins devaient faire un suivi constant de la progression desindices de masse corporelle des enfants de 0 à 17 ans. Pour JamieOliver, « il sera moins coûteux à long terme de cibler lesenfants avec un curriculum qui leur enseigne comment bien manger.Cela va prévenir de nombreux problèmes comme le diabète etl'obésité », avance le chef.

Ainsi, il espère avoir convaincu despoliticiens du Canada de joindre sa cause pour militer devant leurshomologues du G20. Un objectif ambitieux que s'est fixéJamie Oliver.

Ne manquez pas notre page Facebook!