Après deux ans de combats, derevendications et de plusieurs tentatives, les membres du Fonds desNations Unies pour l'enfance (UNICEF) ont réussi à sortir 357 enfants des cauchemars de la guerre en République Centrafricaine. Au sein de ce groupe des 357, plusieurs d'entre eux n'avaient même pas 12 ans. Ce n'est même pas l'âge du début del'adolescence. Ces jeunes enfants ont été privés de leur naïvetéet connaîtront ce que représente la vie "sans armes automatiquesdans les mains" à partir d'aujourd'hui.

Il y a quelques jours, les groupesarmés de la République centrafricaine avaient fait savoir qu'il désiraient participer au processus de libération des enfants-soldats. La majorité des groupes internationaux étaient sceptiques face à ces déclarations. Aujourd'hui, ils ontdémontré leur volonté réelle d'offrir aux enfants centrafricainsun avenir.

Le représentant de l'UNICEF, MohamedMalick Fall, était très enthousiaste à propos de ce geste. « La violence etla souffrance peuvent maintenant laisser la place à un futurmeilleur pour les enfants », a-t-il ajouté en insistant que lesdeux cérémonies de libérations représentent la plus grandequantité d'enfants secourus depuis le début des violences en 2012.Ces 357 jeunes ont maintenant l'option de vivre...

Les groupes anti-balaka et les milicesSéléka participent

Ces deux groupes armés sont lesprincipaux coupables du recrutement des enfants aux seins des groupesmilitaires et para-militaires. Ils ont contribué à l'effort tel quepromis la semaine dernière. Le processus sera long et fastidieuxpour les enfants. Plusieurs d'entre eux ont des traumas importants.Ils auront besoin de beaucoup de soutien psychologique pour réussirà sortir des démons qui risquent de les hanter encore longtemps.

Cette libération est symbolique. C'estun pas en avant et une démonstration de la bonne volonté desgroupes armés. Mais, il y a encore entre 6.000 et 10.000 enfantsprisonniers dans ces organisations où les abus psychologiques,verbales et physiques sont monnaie courante.  

Ne manquez pas notre page Facebook!