Dans la région du Bangladesh, lemétier de blogueur est devenu une profession dangereuse. Le faitd'exprimer ses opinions, controversées ou non, impliquent depossibles attaques. Le 12 mai dernier, un blogueur athée, Ananta Bijoy Dasa été tué lorsd'une attaque par un groupe de personnes armées et masquées. Depuis février, c'est latroisième attaque de ce type à survenir dans ce pays.

Selon le récit des témoins, l'hommeest sorti de sa résidence et se rendait à sont travail quand quatrehommes masqués se sont mis à le pourchasser dans les rues deSylhet, au nord du Bangladesh.

Principalement musulman, le Bangladeshvoit ce type d'assaut devenir de plus en plus fréquent depuisquelques mois. «  Les hommes ont frappé Ananta Bijoy Das à latête à coups de machette selon le chef de la policelocale », comme l'a expliqué Kamrul Hasan insistant sur le fait que lesmalfaiteurs se sont enfuis dans la foule.

La victime écrivait pour le site« Libre pensée » qui était sous la gouverne de AvijitRoy. Il faut rappeler qu'Avijit Roy avait été également assassinéen février dernier lors d'un assaut similaire dans la ville deDacca.

La victime avait été menacée par les islamistes

Ananta Bijoy Das avait été l'objet demenaces et faisait partie des cibles à atteindre pour certainsgroupes islamistes qui ne pardonnent pas les prises de position desblogueurs athées. Un ami de la victime a confirmé ces affirmation.«Il avait reçu des menaces d'extrémistes islamistes pour sesécrits au cours des derniers mois », a déclaré Debasish Debu.

Imran Sarker a dénoncé cet «assassinat haineux qui fait la démonstration qu'il existe uneculture de l'impunité au Bangladesh car quiconque tue un blogueurpeut s'enfuir et ne pas faire face aux conséquences d'un meurtre »,a-t-il dit.

Le chef de la police de Sylhet enquête sur une revendication indirecte de la mort du blogueurpar l'Aqis annoncée sur les réseaux sociaux par le groupe islamistedu nom d'Ansar Al-Islam.

Cette mort est encore une fois ladémonstration que la liberté d'expression n'est pas une choseacquise dans tous les pays du monde et que la religion imposecertaines barrières dans tous les pays.

Ne manquez pas notre page Facebook!