Pour une première fois en plus d'undemi-siècle, des entreprises auront le droit d'établir des voiesmaritimes pour les passagers en ferry entre les États-Unis et Cuba.Le département du Trésor américain a annoncé mardi dernier enfin de journée cette mesure qui entre dans la suite des choses afinde normaliser les relations diplomatiques entre les deux pays. Ceslicences permettront de relier l'Île au continent et fera en sorteque des familles d'origine cubaine pourront aller visiter leursproches à La Havane à coûts moindres.

Les Américains n'ont pas voulu laissersavoir à la presse la quantité exacte de permis d'exploitation quiont été accordés, mais les représentants de la Maison Blanche aconfirmé qu'il y en avait quelques-uns. Au minimum, une entreprisede l'État de la Floride a confirmé avoir le droit d'exploiter uneroute reliant la péninsule à Cuba. La côte cubaine se trouve àenviron 150 kilomètres de cette partie des États-Unis.

Le rapprochement diplomatique se faitpeu à peu

La normalisation de relationsdiplomatiques se fait tranquillement, mais sûrement. Sans avoirchangé totalement leurs politiques respectives, les deux pays fonten sorte que les négociations puissent avancer. La présence deBarack Obama avec Raul Castro en mars lors du Sommet des Amériquesen était un bon exemple.

Maintenant, les ferrys permettront àplusieurs de pouvoir voyager plus facilement.

Douze catégories depersonnes sont autorisées maintenant à se rendre à Cuba à partirdes États-Unis. Elles doivent le faire pour des raisons familiales,culturelles, universitaires, religieuses ou sportives.

Bien qu'une soixantaine d'entreprisesont eu la permission de faire du commerce avec Cuba, l'embargocommercial qui est toujours en vigueur fait en sorte que les Cubainsse refusent à laisser les Américains entrer sur leur territoirepour des fins touristiques.

Néanmoins, cela pourrait changer dans unfutur rapproché. Les deux gouvernements négocient toujours et lesavancées sont notables.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite