Les groupes islamistes ont des effetsnéfastes sur plusieurs pays occidentaux autrement qu'en raison de lamenace terroriste qu'ils représentent. Des milliers de personnesdésirent fuir leur pays afin de trouver une terre d'asile, unendroit pour se réfugier le temps du conflit avec l'État islamique.Au Canada, le nombre de demandes depuis la Syrie est passée d'unevingtaine pour le mois de mai en 2013 à plus de 600 au cours dudernier mois. Les migrants sans-papiers en France sont en nombreélevés et les camps qu'ils forment sont mal équipés avec lesabris de fortune.

Ce phénomène donne des maux de têteaux pays Occidentaux.

Les autorités canadiennes qui se sont engagésà accueillir 10 000 ressortissants syriens ne réussiront à remplirleurs engagements au rythme où les autorités des bureaux del'Immigration vont. Selon certaines sources, les listes d'attentesont si importantes qu'ils n'ajoutent plus les noms car cela n'envaut même plus la peine. Le problème bureaucratique rend les chosestrès difficiles pour plusieurs personnes qui veulent parrainer desproches toujours prisonniers en Syrie.

En France, les camps de migrantspullulent. Cette semaine, les autorités ont fermé un camp à Parissur la rue de La Chappelle. Les migrants sont désespérés etessaient d'être relocalisés par les autorités, de se fairereconnaître le statut de réfugiés ou font des demandes d'asile,mais le tout est long et plusieurs n'ont pas de lieux pour dormir enattendant.

La générosité des uns, fait lamisère des autres

Les pays comme la France et le Canadaouvrent leurs frontières aux nouveaux arrivants. Ils sont parmi lesterre d'accueil les plus ouvertes à l'immigration ou à l'accueil deréfugiés. En ce moment, force est d'admettre que les conflits avecles groupes islamistes rend l'accueil beaucoup plus complexe.L'ouverture des pays pour aider les gens désespérés est en trainde tourner à l'abus.

Les systèmes del'immigration canadienne sont engorgés, les autorités italiennes nesuffisent pas à la migration illégale et la France ne peut laisserles gens vivre dans la rue dans les conditions sanitaires associéesaux camps de fortune. Ces situations exceptionnelles ont besoin desolutions exceptionnelles de la part de nos politiciens.

Ne manquez pas notre page Facebook!