Le Cameroun qui vient de vivre la réélection du président Paul Biya avec une majorité écrasante ne cesse de voir le soutien d'hommes politiques et de quelques membres de la société civile. Le scrutin présidentiel du 7 octobre 2018, a vu la proclamation (le 22 octobre 2018) de la victoire du chef de l'Etat prononcée par le Conseil constitutionnel (CC). S'exerçant pour une première présidentielle, ce Conseil a proclamé les résultats en direct de la chaine de télévision nationale la CRTV (Cameroon Radio and Television). Tout le Cameroun a ainsi pu assister à cette élection qui s'est avérée être rentrée dans l'histoire.

L'homme politique très connu Célestin Bedzigui, à travers son parti le PAL (Parti de l'alliance libérale) félicite à son tour la réélection du président Paul Biya.

"J'ai l'immense plaisir de vous adresser mes très vives et chaleureuses félicitations, pour cette victoire qui est la marque de la reconnaissance de votre action salutaire à la tête de notre pays. Comme l'immense majorité de mes compatriotes qui avons reconnu dans votre expérience, et votre tempérance, un gage assurant au Cameroun la continuation de sa marche vers un développement harmonieux pour une prospérité partagée. Je forme le voeu que Dieu tout puissant vous remplisse de l'énergie nécessaire à l'accomplissement de cette noble mission que le destin vous a assignée à la tête de notre Nation" s'est prononcé monsieur Célestin Bedzigui quelques jours après la proclamation des résultats.

Le PAL soutien le nouveau chef de l'Etat

On se rappelle encore sa sortie du 11 février 2018 sur la chaine de télévision Canal 2 international, ou le président du PAL avait déclaré qu'il soutiendrait mordicus le président Paul Biya lors du scrutin présidentiel.

Ses propos à cette période avaient été qualifiés de traîtrise et de félonie renvoyant à son ancien statut d'opposant. Ayant été l'un des premiers acteurs de l'avènement du multipartisme au Cameroun dans les années 1990, Célestin Bedzigui dont l'opinion publique camerounaise connait le tact et cette hardiesse vivace dont il fait usage lors de ses sorties publiques, a assumé cette alliance de vive voix.

Autrefois dans le clivage de l'opposition radicale, le président du PAL a toujours soutenu avoir deux courants de pensées que sont : la prospérité économique, et une démarche pacifiste mais très attachée à la justice. Soutenant ouvertement le candidat Paul Biya lors de ses sorties médiatiques, le patriarche et chef de village a estimé qu'il était le meilleur choix selon ses convictions. Le Cameroun traversant une crise identitaire dans certaines régions, le soutien de cette position politique, estime-t-il, est le meilleur atout pour revenir à de meilleurs sentiments.

Une victoire bien méritée

Célestin Bedzigui, connu pour son franc-parler et sa dextérité, assure qu'avec ce nouveau mandat présidentiel, le président réélu ouvrira une nouvelle brèche dans ses relations avec la communauté internationale. Le CC, qui a vécu un procès mouvementé de la part de l'opposition avant la proclamation des résultats, a refusé la fiabilité de certains procès-verbaux que détenaient ces derniers.

Se rangeant du côté de la justice, le président du PAL félicite l'engagement de ce conseil dans ce processus électoral.

S'étant investi durant la période de campagne avec son parti, Célestin Bedzigui reste confiant quant aux prochaines échéances politiques et espère que ce processus de démocratisation continuera comme cela s'est constaté pendant ce scrutin. Présents dans plusieurs régions du Cameroun, les militants et sympathisants du PAL se sont vaillamment illustrés à travers leur engagement quotidien lors de cette campagne. Les bureaux de votes ou les observateurs de sa formation politique ont travaillé ont rassuré l'opinion publique sur la transparence et le bon déroulement de ce scrutin.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite