Donald Trump a déclaré, hier soir, le mercredi 11 mars, que le pays prenait des mesures fermes afin de stopper la propagation de la pandémie du Coronavirus. En effet à partir du vendredi 13 mars à minuit heure de Washington, les États-Unis fermeront leurs portes aux étrangers ayant séjourné en Europe et cela durant trente jours.

Il déclare: "J’ai décidé de prendre des actions fortes mais nécessaires pour protéger la santé et le bien-être de tous les Américains". Le président Trump a aussi demandé au Congrès de passer une loi qui réduira les taxes sur les salaires dans le but d’aider les foyers américains à faire face aux effets du Coronavirus sur l’économie.

Aux États-Unis, l’épidémie du Covid-19 a déjà causé 38 décès et a atteint plus de 1 200 personnes sur tout le territoire.

Le président américain estime que de telles mesures bien que fortes, sont nécessaires afin de protéger les citoyens américains et d’endiguer la propagation du virus. Il lamente cependant que l’Europe n’ait pas pris de telles mesures également. Le Royaume-Uni n’est pas concerné par cette précaution qui sera mise en vigueur vendredi. Les cargos de marchandises provenant de l'étranger ne pourront pas non plus fouler le territoire américain a-t-il annoncé, information qui sera rectifiée par la suite par la Maison Blanche.

Trump chercherait à minimiser l’ampleur de la crise

Lors de son discours, le président américain a décrit le Coronavirus de "virus étranger".

Quelques jours plus tôt, Mike Pompeo, avait qualifié le virus de "virus de Wuhan."

Les États-Unis chercheraient apparemment à se distancer du virus en question.

Le président a en effet était accusé par de nombreux démocrates de chercher à minimiser l’ampleur de l’épidémie du Covid-19 et de la crise qui l’accompagne.

Ses messages seraient la cause de beaucoup de confusions pour les Américains puisqu’ils contredisent ceux des autorités sanitaires.

Un discours glaçant les marchés

Cette annonce du président a immédiatement eu un impact sur les prix du pétrole qui ont chuté de plus de 6 % en Asie. Les Bourses de Tokyo et de Hongkong ont également étaient affectées lourdement.

Cette nouvelle mesure devrait prendre effet très rapidement, mais n'affectera pas la Grande Bretagne qui vient tout juste de sortir de l'Union Européenne. Les Américains ont reçu un message d'avertissement les invitant à éviter de quitter le territoire pour protéger les Etats Unis de la propagation du virus: "Le département d’Etat recommande aux ressortissants américains d’éviter de voyager à l’étranger en raison de l’impact mondial du Covid-19".

L'annonce a tout de même entrainé un vent de panique auprès des Américains en voyage à l'étranger, ne pouvant donc plus revenir sur leur territoire.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Suivez la page Donald Trump
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!