Les Forces Nationales de Défenses et de Sécurités (FDS) du Cameroun sont a pied d'oeuvre pour barrer la voie au terrorisme et à l'insurrection. Continuellement bradés dans leurs rôles civilo-militaires et de protection de biens et de personnes auprès des populations, ces FDS luttent au quotidien pour maintenir la paix et la stabilité dans les 10 régions du pays.

Le Ministère de la Défense (Mindef), sur le magistère du Ministre Délégué à la Présidence chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo, a fait un communiqué de presse le 6 avril 2020, afin d'informer l'opinion publique nationale et internationale, de l'attaque survenue dans le Mayo Sava dans la région de l'Extrême-Nord, le 5 avril 2020.

Dans ce communiqué, le Mindef, signale qu'en cette date, aux environs de 22 heures, deux jeunes garçons se sont postés sous un lampadaire situé près de la chefferie traditionnelle du quartier Blama Kamsoulou.

Un attentat terroriste des plus sanglants

Il faut par ailleurs noter que cette agglomération est dans la localité d'Amchidé, dans le département du Mayo Sava dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun. Ces deux individus munis de charges explosives les ont par la suite actionnées, afin de poser cet acte terroriste.

Le déclenchement de cette charge explosive a donc créé une explosion qui a semé la mort et la désolation autour des personnes qui étaient présentes sur les lieux à cet instant.

Le recensement des personnes touchées par cette attaque terroriste de grande envergure est le suivant : 10 décès de civils en comptant les deux terroristes kamikazes et 14 blessés dont 10 sont jugés assez graves.

Le Cameroun en marge sécuritaire pour la lutte contre le terrorisme

La secte islamique Boko Haram qui sévit dans cette région de l'Extrême-Nord du Cameroun ne cesse de sévir et de maintenir les populations dans la peur et dans la hantise.

Toutefois, l'armée camerounaise s'attelle au quotidien à protéger les populations, ainsi que les comités de vigilance mis sur pied par les communautés environnantes.

Le Journal "L'Oeil du sahel" du Directeur de Publication Guibai Gatama, a notamment publié les noms de 7 victimes que voici : Baba Adamou, Goudja Fane, Mamoudou Tchiti, Abdoul Aziz, Boukar Kamsouloum, Adamou Gouade, Tchari Karami.

Tous les blessés ont directement été évacués et pris en charge à l'hôpital de District de Mora, toujours dans la région de l'Extrême-Nord. Le Mindef a affirmé que les recherches et l'exploitation des survivants de cette explosion terroriste, ont pu permettre d'établir avec certitude qu'il s'agit bel et bien d'un attentat-kamikaze. Par la suite, l'enquête ouverte par les autorités administratives locales et les FDS vont manifestement permettre de préciser les différents contours de cet attentat-kamikaze.

Ne manquez pas notre page Facebook!