Le monde de l'information est complexe - et de fausses histoires et visuels sont souvent largement partagés sur les réseaux sociaux. L'équipe éditoriale de Blasting News repère chaque semaine les canulars et les informations trompeuses les plus populaires pour vous aider à discerner le vrai du faux. Voici les revendications les plus partagées de cette semaine, aucune d’elles n'est légitime.

USA

Affirmation : Hillary Clinton a été arrêtée et emmenée dans une cellule de la baie de Guantanamo

Les faits : Des utilisateurs de Facebook ont partagé des articles affirmant que l'ancienne secrétaire d'État américaine Hillary Clinton a été arrêtée et emmenée par avion au camp de détention de Guantanamo Bay, où elle sera jugée par un tribunal militaire.

Les articles partagés affirment qu' Hillary a été arrêtée le 5 mars 2021 et que l'ancien président américain Donald Trump est celui qui a orchestré l'opération avec les militaires.

Vérité : S'adressant à Reuters, la marine américaine a déclaré que la rumeur circulant sur les médias sociaux était fausse. Nick Merrill, un porte-parole d'Hillary Clinton, a déclaré à Reuters que la démocrate n'était pas détenue. Le 8 mars 2021, soit trois jours après la date à laquelle elle aurait été détenue, Hillary Clinton a participé à un événement virtuel promu par le Washington Post à l'occasion de la Journée internationale de la femme.

USA

Affirmation : Oprah portait un bracelet électronique pendant l'interview de Harry et Meghan

Faits : Des messages diffusés sur les médias sociaux affirment que l'animatrice de télévision américaine Oprah Winfrey portait un bracelet électronique lors de son interview du 7 mars 2021 avec le prince Harry et Meghan Markle.

Vérité : Selon Snopes, contrairement à ce que prétendent les messages sur les médias sociaux, Oprah ne portait que de longues bottes en cuir marron, et la bosse que les gens ont désignée comme étant le bracelet électronique était simplement un pli dans le tissu lorsqu'elle était assise avec les jambes croisées.

Brésil

Affirmation : Le taux de mortalité a augmenté en Israël après l'application du vaccin COVID-19 de Pfizer

Faits : Un article publié sur le site ContraFatos et partagé sur Facebook affirme que le taux de mortalité lié au Covid-19 a grimpé en flèche en Israël après que le pays a commencé à vacciner sa population avec les vaccins Pfizer/BioNTech.

Selon l'article, les chercheurs auraient déclaré que le vaccin Pfizer provoque "une mortalité des centaines de fois supérieure chez les jeunes par rapport à la mortalité due au Coronavirus sans le vaccin".

Vérité : Démarrée fin décembre, la campagne de vaccination israélienne a été présentée comme un modèle. Selon Our World Data, de l'Université d'Oxford, au 4 mars 2021, Israël avait déjà vacciné plus de 40% de sa population avec deux injections du vaccin. Selon Worldometers, depuis le 21 janvier 2021, date à laquelle 101 personnes sont mortes en Israël, le dernier pic de décès enregistré en une seule journée, le pays a connu une baisse constante du nombre de décès, avec 17 décès enregistrés le 10 mars 2021.

Espagne

Affirmation : L'OMS affirme que la fin de la pandémie est proche, sans qu'il soit nécessaire de vacciner

Faits : Des messages partagés sur Facebook affirment que le directeur régional de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'Europe, Henri P. Kluge, a déclaré dans une interview accordée à une chaîne de télévision danoise que la pandémie de COVID-19 prendra fin dans quelques mois et sans qu'il soit nécessaire de se faire vacciner.

Vérité : Dans son interview avec le réseau danois DR, diffusée le 21 février 2021, Kluge non seulement ne déclare pas que la fin de la pandémie est proche, mais il dit aussi que "2021 sera une autre année de COVID-19, cependant, plus gérable et plus prévisible." Au cours de l'interview, Kluge a également déclaré que la vaccination est la clé pour sauver des vies, protéger les économies et diminuer les mutations du COVID-19.

Nigeria

Affirmation : Le gouvernement nigérian a acheté WhatsApp pour 7,3 millions de dollars

Faits : Des messages partagés sur Facebook affirment que le gouvernement nigérian a acheté le service de messagerie instantanée WhatsApp pour environ 7,3 millions de dollars afin d'utiliser l'application pour espionner ses citoyens.

Vérité : Créé en 2009 par deux anciens employés de Yahoo, WhatsApp a été racheté par Facebook en 2014 pour 22 milliards de dollars. Dans une déclaration à l'AFP, Facebook a démenti que le gouvernement nigérian ait acheté WhatsApp. "Toutes les rumeurs sont tout simplement fausses", a déclaré l'entreprise.

Nouvelle-Zélande

Affirmation : Le Parti communiste chinois s'est associé à Facebook pour vérifier les faits publiés

Faits : Une image partagée sur Instagram prétend qu'un post sur le massacre de la place Tiananmen, qui a eu lieu à Pékin en 1989, a été vérifié par le gouvernement chinois et signalé comme faux.

"Conclusion : Faux... Il n'y a aucune preuve que le massacre ait eu lieu. En fait, les soldats ont nettoyé la place Tiananmen sans aucune fusillade et tous les récits sont de la fausse propagande", peut-on lire dans l'avis de vérification des faits qui indiquerait que le Parti communiste chinois fait partie du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook.

Vérité : S'adressant à l'AFP, Facebook, qui a acheté Instagram en 2012, a déclaré que le gouvernement chinois ne fait pas partie de son programme de vérification des faits par des tiers. Facebook et Instagram sont tous deux bloqués en Chine continentale.

Corée du Sud

Affirmation : Une organisation médicale suisse déconseille le vaccin COVID-19

Faits : Des posts Facebook partagent l'image d'une prétendue campagne faite par une organisation médicale suisse conseillant à la population de ne pas prendre le vaccin COVID-19.

Vérité : Selon l'AFP, l'image partagée sur les médias sociaux a été trafiquée à partir d'une authentique affiche de campagne de vaccination de l'Office Fédéral Suisse de la Santé Publique (OFSP) avec le slogan "Je me ferai vacciner". Il n'existe aucune trace d'une organisation médicale appelée Fédération suisse pour la protection des vaccins, comme cela apparaît dans la fausse image qui circule sur le web.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!