À l'heure où nos placards débordent et où de plus en plus de modeuses se détournent de la fast fashion, Bocage crée la surprise en proposant un service de location de chaussures. Cette initiative, nommée Atelier Bocage, s'inscrit dans une véritable remise en question du monde de la mode.

Atelier Bocage, un abonnement plein de surprises

Moyennant un abonnement de 39 euros par mois, chaque cliente aura le loisir de prendre rendez-vous avec une conseillère Mode en boutique dans le but d’essayer plusieurs paires de chaussures préalablement sélectionnées en ligne.

Cette dernière pourra ensuite en élire une après essayage et la porter pendant deux mois, avant de la retourner en magasin. Passé ce délai, les paires pourront être ramenées, changées ou achetées à - 60% et seront remises en état afin de permettre la création d'un circuit de seconde main que la marque mettra en avant sur son site internet. Il sera également possible de souscrire à un abonnement pour la somme de 19 euros par mois, somme moins conséquente, puisqu'il s'agira de chaussures d'occasion.

La location ne concernera que les modèles haut de gamme de la ligne Made In France de l'enseigne. Après les pièces tendances à prix accessibles, ce début d'année est décidément plein de bonnes surprises pour les amoureuses de la mode. Et en offrant à ses clientes une solution à la fois économique et écologique de porter ses créations, Bocage est à la pointe de la tendance.

La mode, deuxième industrie la plus polluante au monde

Ce n'est pas une surprise, l'industrie de la mode est la deuxième industrie la plus polluante au monde après celle des carburants fossiles.

Ne manquez pas les dernières informations!
Cliquez sur le sujet qui vous intéresse le plus. Pour ne rien manquer, nous vous tiendrons informé des dernières informations sur le sujet.
Femmes

Il faut par exemple pas moins de 11000 litres d'eau pour produire un seul jean en coton. Cette eau, souvent potable à la base est ensuite rejetée dans la nature, polluée par les produits de teinture et les solvants. Si la prise de conscience de l'industrie du vêtement a tardé à émerger, une nouvelle façon de produire est aujourd'hui en marche. Les marques redoutent désormais tout scandale particulièrement dangereux pour leur image et ont été contraintes, sous la pression des consommateurs de plus en plus conscients et éclairés, de proposer une alternative à la production polluante et énergivore d'il y a une décennie.

Certaines griffes ont fait de la responsabilité écologique une véritable identité, et Bocage, en lançant ce concept de location par abonnement, s'est adapté aux besoins nouveaux des consommatrices tout en soignant son image. La mode a donc encore de beaux jours devant elle.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite