Après New York, c'est au tour de Londres de faire la part belle aux collections printemps/été 2020. Et si le British Fashion Council (BFC) a prévu 5 jours de défilés entrecoupés d'installations artistiques et d'événements ouverts au public, le monde de la mode doit faire face à quelques nuages.

Une fashion week sous la menace des écologistes radicaux et dans l'angoisse du Brexit

À moins 50 jours de la date prévue du Brexit, la fashion week débute ce vendredi à Londres dans un contexte plutôt sombre.

Quitter l'UE sans trouver d'accord commercial ferait perdre pas moins de 13 milliards de livres sterling d'exportations sur le marché européen à l'Angleterre. 96% des professionnels des secteurs de l'habillement et du textile ont voté pour que soit évité ce scénario-catastrophe annoncé par le très conservateur Boris Johnson. Si le 1er novembre prochain, le pays devait se soumettre aux régles de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), l'industrie de la Mode, la 2e après celle de l'automobile, pourrait perdre jusqu'à 900 millions de livres sterling, soit plus d'1 milliard d'euros.

Autre point noir de cette semaine de la mode, les perturbations annoncées par le groupe écologiste radical Excinction Rebellion. Ce mouvement extrémiste a fait part de son intention de 'mettre un terme' à la fashion week en bloquant les accès aux défilés. Au printemps dernier, ces activistes étaient parvenus à perturber de manière considérable les transports en commun, mettant dans l'embarras des centaines de journalistes, mannequins et influenceurs.

Ne manquez pas les dernières informations!
Cliquez sur le sujet qui vous intéresse le plus. Pour ne rien manquer, nous vous tiendrons informé des dernières informations sur le sujet.
Femmes

Un calendrier très chargé

Malgré quelques zones d'ombre, cette semaine de la mode s'annonce très prometteuse. Alors que 66 marques devraient défiler, 74 magasins et 170 événements devraient marquer les esprits par leur créativité, quelques nouveautés ont été mises en place. Cet automne, pour la somme de 135 livres, le public pourra s'offrir son ticket afin d'admirer les collections imaginées par Alexa Chung et Henry Holland.

Le point fort de ces 5 jours devrait être sans conteste le show de Burberry prévu pour lundi prochain. Riccardo Tisci, ex-styliste de Givenchy, a contribué à donner un véritable second souffle à la marque. Très attendue, la présentation de la collection de Victoria Beckham est annoncée pour le 15 septembre à 14h. La créatrice, qui a fêté les 10 ans de sa griffe, connaît une ascension prometteuse. Enfin, Bobby Abley, qui a fait ses armes chez le talentueux Jeremy Scott, verra son nom inscrit pour la première fois au calendrier officiel.

Révélation de la St Martin School, Molly Goddard devrait enchanter à nouveau les catwalks avec sa passion pour le tulle et les couleurs peps.

Du 23 septembre au 1er octobre, Paris accueillera à son tour la semaine de la mode.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite