Lesterroristesontdoncréussileursinistrebesognejusqu’aubout.NonseulementilsontsemélamortdanslesruesdeParis,maisilontenplusréussiàfaireentrerlaFrancedansuneguerreauxconséquencesincalculables.“LaFranceestenguerre”a ainsidéclarélePrésidentdelaRépubliqueFrançoisHollande,sansquelescitoyensfrançaisnepuissentrienyfaire.

Désormaisnoussuivonsàlatélévisionlesraidsdenoschasseursbombardierssurteloutelobscureterraind’entraînementoupostedecommandementdeDaech,àplusieursmilliersdekilomètresdeFrance.Soudainementprêteàtout,laFrancecollaboreaveclaRussie pourcombattreDaech.FrançoisHollanderemetmêmeencauselepactedestabilitééconomique,

auquelluietsongouvernementontsilonguementtravaillé,pourun‘pactedesécurité’bienrapidementmissurpiedetdontleseullevierd’actionestlaguerre.

Danscettesituationd’uneextrêmegravité,etmalgréledésirderevanche-compréhensible-quinousanime,nousdevonspourtantnousposerlesbonnesquestions.Nousnousdevonsdecalculerlesconséquencesd’uneénièmeentréeenguerreauMoyen-Orient,surlesterresd’islam,surdesterresquinesontpaslesnôtres.

Qu’attendons-nousdecetteguerre? Pensons nousvraimentqu’ellevaamenerlasécuritésurnotreterritoirenational?Enfin,va-t-elleréglerlagrandemenacedecedébutdesiècle,leterrorismeinternational?

Lesmêmesréponsesinefficacesfaceaumêmeproblèmeduterrorisme

Dansl’immédiat,lesfrappesaériennesnousdonnentl’impressiondenepasrestersansréactionetdetrouverunexutoireauxinexcusablesattentatsdeParis.Sansdoute,nosarméesvonttuerdesdirigeantsdel’ÉtatIslamiquealorsquelesimagesdebombardementsimpressionnantsfontlaunedu20heuredeTF1etFrance2.

Maiscequenousdevonsréaliser,c’estquecetteguerrevacréerplusdeterroristesqu’ellenevaendétruire.Leterrorismeinternationalsenourrit,précisément,denotreinterventionnismeendehorsdenosfrontières.EnfrappantParis,Daechveutnousamenersursonterraind’actionfavori:ilveutnousamenersurleschampsdebatailleduMoyen-Orient,ilveutfanatiserlesMusulmansdumondeentierenagitantl’intrusionoccidentalesurlesterresd’islam,ilveutnousameneràtuerdesSyriensetdesIrakiensdansnosbombardements.EtquandFrançoisHollandeditvouloiréradiquer,danslerespectdenosvaleurs,leterrorisme,ilsefourvoiegrossièrement.Ilsuffitderegarderl’histoirerécentepourvoircombiencetteidéeestillusoireetdangereuse.

Leserreursdupassésonttropévidentespourêtrerépétées

Enentrantenguerre,FrançoisHollandenefaitquerejouerlamacabrecomédiedel’administrationaméricainedeGeorgesW.Bushdanslesannées2000.Certeslecontexteàévolueretl’onpourradirequel’Afghanistann’estpaslaSyrieoul’Irak.Pourtant,lesproblématiquesrestentlesmêmes.

Criantvengeanceaprèslesattaquesterroristesdu11septembre2001,lesÉtats-Unis et une partie de ses alliés partaient en guerre pour éliminer, d'un coup, le terrorisme international, Al-Qaïda, les Talibans et le régime de Saddam Hussein.

Résultatennovembre2015,ilrestetoujoursàéliminer,d’uncoup,leterrorismeinternational,Al-Qaida, Daech et le régime de Bachar Al-Assad. Ce constat d'échec est encore aggravé par le fait que, depuis le 11 septembre, les pays démocratiques n'ont pas pu éviter de nouvelles attaques terroristes, souvent orchestrées par des fanatiques nés sur leurs propres sols.

Iln’yapasderaisonspourqu’unenouvelleguerre,menéeparlesmêmespuissancesinternationalessurdesbasesinchangéesdeluttecontreleterrorismeetsurunterraind’opérationsimilaire,parvienneàdemeilleursrésultats.Unedécennieaprèsl’Iraketl’Afghanistan,ilesttempspourl’Occidentd’apprendrede sesrécenteserreurs.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite