Apparu sur les réseaux en octobre 2021, Tanguy David s’est rapidement fait connaître dans toute la France et à l’étranger. Ce jeune homme, âgé de 18 ans et étudiant en droit, est passionné de politique et soutenait jusqu’à présent le parti Reconquête d’Eric Zemmour. Il a d’ailleurs activement milité pour ce dernier durant toute sa campagne électorale, et fut l’objet de nombreuses injures et menaces de la part des opposants de Zemmour.

Très actif et suivi sur les réseaux sociaux, Tanguy David est en total accord avec les thèses d’extrême droite et n’hésite pas à recadrer les opposants à celle-ci.

Il est connu pour avoir défendu un 'renvoi des immigrés', estimant que cela éviterait que la théorie du Grand Remplacement se réalise.

Toutefois, sa place au sein du parti Reconquête ne lui a pas été reconnue. Ainsi, le 14 mai dernier, il a annoncé officiellement ne plus être membre du parti Reconquête. Pourquoi cette décision ?

Les raisons du départ de Tanguy David du parti politique d’Eric Zemmour

Dans un communiqué officiel publié sur son compte Twitter, Tanguy David explique clairement les raisons qui justifient son départ du parti Reconquête. En effet, juste avant le premier tour de l’élection présidentielle, le jeune étudiant s’est rendu au Salon de l’Agriculture à Paris, pour saluer son mentor Eric Zemmour.

Mais à sa grande surprise, il se voit arrêté et écarté physiquement par la sécurité du candidat. Plus encore, les agents de sécurité lui font passer un contrôle, remettant ainsi en cause sa loyauté envers Zemmour et son parti : ‘Il faut préciser que beaucoup de militants étaient présents, mais je suis le seul à avoir été traité de la sorte sans aucune raison’ a-t-il affirmé.

Dans son message, Tanguy David avoue aussi qu’un scénario similaire à celui du Salon de l’Agriculture s’est produit lors du meeting au Trocadéro : ‘Alors que je me suis avancé parmi le public, un agent de sécurité m’a informé qu’une consigne spécifique à propos de moi avait été donnée, celle-ci venant de plus haut’.

Par ailleurs, le jeune étudiant se serait retrouvé dans une ‘situation financière catastrophique’ à cause de ses nombreux déplacements et de sa sécurité personnelle qu’il a financés lui-même.

Attentat de Buffalo : La théorie du grand remplacement mise en cause

10 morts et 3 blessés. Il s’agit du lourd bilan de l’attentat terroriste commis le 14 mai par Payton Gendron, un jeune étudiant suprémaciste âgé de 18 ans. La scène s'est déroulée dans un supermarché en plein cœur d’un quartier afro-américain populaire de Buffalo, dans l’Etat de New-York.

Dans la vidéo diffusée en direct sur les réseaux sociaux, on voit Payton Gendron tirer de sang-froid sur des innocents avec un fusil-mitraillette.

A la suite de cet attentat, certains internautes et opposants à l’extrême droite critiquent la théorie du Grand Remplacement, dont Payton Gendron a fait allusion à plusieurs reprises dans son manifeste publié sur les réseaux sociaux deux jours avant l’attentat. Cette théorie, rendue populaire par le français Renaud Camus fut très discutée par Tanguy David, durant la campagne d’Eric Zemmour pour l’élection présidentielle de 2022.

La théorie du grand remplacement désignée comme argumentaire des mouvements racistes

Sur le réseau social Twitter, la plupart des internautes accusent la théorie du Grand Remplacement d’être l’une des causes des actes criminels racistes.

On distingue particulièrement le post du député français Olivier Faure, qui condamne ouvertement la théorie du Grand Remplacement : ‘La thèse complotiste du Grand Remplacement arme le bras des terroristes suprémacistes. Elle sert d’argumentaire à leur haine raciste. Ouvrons les yeux ! Ne laissons rien passer !’.

Un autre internaute s’exprime en ces termes : ‘Tuerie de masse au supermarché de Buffalo dans l'état de New York. Bilan provisoire 10 morts. Le suspect a déclaré dans un manifeste en ligne être motivé par la théorie du complot où les Blancs sont remplacés par d'autres races. Un commentaire les fans de Z ?’.