Les populations de la ville de Kerawa et plus davantage ceux Seradji-Kerawa peuvent dire merci à Dieu pour ceux qui sont chrétiens et à Allah pour les musulmans pour les avoir protégés des assauts de Boko Harm. Selon des informations en provenance de cette ville, un kamikaze de Boko Haram s’est fait exploser très tôt ce lundi 12 octobre 2015 vers 7h dans la ville Seradji-Kerawa faisant un bilan, provisoire d’un mort et un blessé grave.

Parmi les victimes, on compte le kamikaze décédé et un villageois blessé. Nassourou que les autres villageois qualifient de miraculé,vaquait à ses occupations quand il a trouvé sur son chemin le terroriste ayant fait explosé sa charge. Grièvement blessé,Nassourou a été conduit de toute urgence dans un centre hospitalier où il est sous soins intensifs. aux dernières nouvelles, ses jours seraient hors de danger.

des informations de sources policières révèlent que le kamikaze était une jeune fille d’une douzaine d’année. Cette dernière se dirigeait vers une zone à forte concentration humaine quand elle a été aperçue par des riverains la suspectant. C’est en tentant de fuir qu’elle a explosé sa charge à la vue d’un du villageois qui se trouvait sur son passage. Plus de peur que de mal, puisqu’elle ne fera qu’une victime.

Les mêmes sources rapportent ,qu' un deuxième kamikaze, qui se dirigeait vers la ville a fondu dans la nature avec sa charge explosive sur lui. Il est actuellement recherché par les forces de l’ordre alertées.

Cette autre attaque terroriste intervient 24h seulement après le double attentat suicide qui s’est produits dans l’arrondissement de Mora et plus précisément dans le village de Kangaleri le dimanche 11 octobre 2015.

Selon un habitant de cette localité située dans l’arrondissement de Mora, département du Mayo-Sava, les explosions se sont déroulées très tôt dans la matinée du dimanche 11 octobre 2015 au marché de ce village aux environs de 7h. Le premier s’est produit dans un restaurant populaire où se vendaient des beignets et du lait traditionnel (Kossam) et à tué 9 personnes et blessés plusieurs autres et le second s'est déroulé à l'entrée du marché de Kangaleri blessant plusieurs villageois.

Les Kamikazes à l’origine de se carnage étaient d’après les riveraines deux jeunes filles âgées d’environs 17 ans.

Ces attentats suicides à répétition perpétrés par Boko Haram dans la région du septentrion permettent de comprendre que cette secte terroriste a carrément changé de stratégie deguerre. Battue au niveau au front par l’armée régulière du Cameroun, les gourous de cette secte sans foi ni loi déterminée à semer le carnage dans cette partie du Cameroun utilisent les bombes humaines pour s’exprimer.

En attendant que la force mixte multinationale devienne opérationnelle, les armées régulières du Tchad et du Cameroun comptent sur la vigilance et collaboration des populations pour stopper les assauts de ces terroristes.

Hervé Villard Njiélé

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite