Sex Education est la série phare de ce début d'année 2019, sortie le 11 janvier sur la plateforme Netflix. Cette série britannique nous montre des facettes de la sexualité chez les lycéens : masturbation, âge de la première fois, cybersexisme... Qu'en est-il réellement en dehors de la série ?

L'âge de la première fois

Les lycéens de 12 Year (l'équivalent français serait les élèves de première) de Sex Education auraient donc perdu leur virginité l'été avant leur rentrée, soit à 16 ans.

C'est très proche de la vérité dans les faits.

Publicité

Selon une étude menée par la marque de préservatifs Durex, les Anglais ont fait en moyenne leur première fois à 16,6 ans, contre 17,2 pour les Français.

Le cybersexisme

Ruby, une des filles populaires du lycée, a été victime de cybersexisme : une photo de ses parties intimes a été dévoilée à tout le monde sans son consentement.

Une enquête coordonnée par le centre Hubertine Auclert rapporte que sur les 1200 lycéens interrogés, 17% des filles et 11% des garçons déclarent avoir été confrontés au cybersexisme par le biais de photos et de vidéos envoyées sous la contrainte et/ou diffusées sans accord et/ou reçues sans en avoir envie.

Ce phénomène concerne alors près de 3 filles et 2 garçons par classe.

Les violences faites à la communauté LGBT+

Eric, le meilleur ami d'Otis, est ouvertement gay. Parfois même, il lui arrive de se travestir. Son père, compréhensif mais ayant extrêmement peur pour Eric, lui dit que ce n'est pas prudent de sortir en robe. Malheureusement, Eric se retrouve seul pour rentrer chez lui et se fait agresser par des homophobes qui ont croisé son chemin.

Selon un sondage réalisé par l'Ifop pour l'Observatoire LGBT+ de la Fondation Jean-Jaurès, 53% des LGBT ont déjà été confrontés à au moins une forme d'agression homophobe au cours de leur vie.

Publicité

Afin d'éviter ces agressions, près d'une personne LGBT sur quatre a pris la décision de revoir son code vestimentaire pour ne pas révéler ses préférences sexuelles.

La masturbation féminine

Aimee, très active sexuellement, est surprise quand son nouveau petit copain lui demande ce qu'elle voudrait faire au lit. Elle ne sait pas, car elle faisait en sorte de faire passer le plaisir de son partenaire avant le sien... Otis, sexologue junior, lui prescrit alors de se masturber pour découvrir son corps.

Des statistiques sur la pratique de la masturbation chez les personnes entre 18 et 34 ans révèlent que les femmes sont 64% à avoir déjà pratiqué la masturbation et aiment cela (81% chez les hommes). Comme Aimee, 4% des femmes n'ont jamais songé à la masturbation (contre 0% chez les hommes).

Sex Education, c'est quoi le pitch ?

C'est la rentrée pour les lycéens en « 12 Year » et quasiment tous prétendent avoir fait leur première fois durant l'été. On découvre finalement que tous les lycéens, même les plus populaires, ont des problèmes d'ordre sexuel.

Publicité

Otis a dû mal à se masturber, Maeve est perçue comme celle qui donne des fellations à tous les garçons, Eric doit faire face au harcèlement lié à son homosexualité...

Puis, Maeve découvre par hasard que la mère d'Otis est sexologue. Elle décide d'ouvrir une cellule de thérapie sexuelle clandestine dans les toilettes abandonnées du lycée avec Otis. Même s'il est toujours vierge, Otis a quand même le don de conseiller chacun sur sa sexualité.

D'ailleurs, Netlfix vient de confirmer que Sex Education sera bien renouvelée avec une deuxième saison ! Reste à savoir quand maintenant...