Ancien ministre de la culture et fondateur du Puy du Fou en Vendée, Philippe de Villiers ne décolère pas. Il s'estime victime d'une injustice. Joint par téléphone ce mardi 20 mai 2020, il dénonce une décision discriminatoire de la part du gouvernement : "Le 2 juin, les parcs zoologiques rouvrent, les plages rouvrent, les châteaux et les restaurants aussi. Nous sommes tout à fait organisés et qualifiés pour canaliser des rassemblement. Cette décision du gouvernement est incompréhensible, injuste, et nous perdons un million de chiffre d'affaire par jour !".

Philippe de Villiers, fondateur du Puy du Fou, crie à l'injustice

Les échanges téléphoniques et mails se sont succédés entre le premier ministre Edouard Philippe et le fondateur du Puy du Fou Philippe de Villiers. Ce dernier ne comprend pas "les blocages et l'entêtement du Premier ministre qui sanctionne, sans raison valable, un des grands parc à thèmes français, qui fait revivre les grandes heures de l'histoire de France".

Dès lors, le Puy du Fou a catapulté une pétition en ligne ayant recueilli plus de 20 000 signatures d'internautes exigeant la réouverture du parc à thème de Vendée, moteur du tourisme régional.

Le président Macron avait promis la réouverture du Puy du Fou

Sur Twitter, Philippe de Villiers a lancé la contre offensive et dénonce les engagements non tenus de la part de l'état.

Il affirme : "Le Président de la République, Emmanuel Macron, m'avait promis la reprise des activités et spectacles du parc à thèmes. Le Premier ministre n'honore pas les engagements du président de la République".

Sur place, en Vendée, Nicolas de Villiers, le PDG du site, pilote les équipes de l'imposant Puy du Fou, fondé en 1989 par son père Philippe de Villiers.

De "gladiateurs" aux "chevaliers de la table ronde" en passant par "les vikings", tous les acteurs sont sur le pont et prêts à divertir le public dès le 2 juin, si un hypothétique feu vert est donné.

Le Puy du Fou a fait école, même en Russie...

Nouvelle guerre entre le gouvernement et la Vendée, dont le Puy du Fou se veut le chantre avec un nouveau spectacle initié en 2016 ?

Toujours est-il que les "couteaux sont tirés" entre Philippe de Villiers, qui a démultiplié les partenariats avec la Russie, et un Edouard Philippe qui campe sur ses positions, à l'abri des murailles de Matignon.

Et, dans une France où le gouvernement semble préoccupé avec le deconfinement par la 2 ème vague de Gilets jaunes qui arrive ou par la colère des restaurateurs dont les chefs étoiles se mêlent de la cuisine gouvernementale , les demandes des responsables du site du Puy du Fou seront-elles entendues et prises en compte ?

Ne manquez pas notre page Facebook!