Durant l'épisode de coronavirus qui a touché de plein fouet la France, certaines entreprises ont joué un rôle essentiel dans la chaîne des solidarités qui s'est progressivement mise en place pendant le confinement. Ainsi, l'entreprise Cocolis a décidé de lancer une initiative solidaire à l'aide de sa communauté pour permettre à des personnes âgées isolées de recevoir une aide précieuse.

En première ligne durant la pandémie, elles ont reçu l'aide de la communauté de Cocolis pour faire leurs courses par exemple. Une belle aventure humaine. Afin de mettre à l'honneur cette initiative, nous avons interviewé pour vous la co-fondatrice de Cocolis, Eliette Vincent.

Cocolis est une entreprise qui permet la livraison de colis entre particuliers sur le principe du covoiturage. Comment vous est venue l'idée ?

L’idée m’est venue il y a quelques années : je souhaitais acheter une commode sur LeBoncoin mais le vendeur se trouvait à plus de 100 km de mon domicile. Je me suis alors penché sur les modes de livraisons disponibles, à mon grand désarroi, les frais de livraison étaient trop élevés par rapport au prix de la commode que je convoitais. J’ai donc pris conscience qu’il y avait un vrai besoin concernant les personnes qui souhaitent se faire livrer des colis en évitant des frais trop onéreux. Quand on voit que plus de 65 % des trajets se font à bord d’une voiture, je me suis dit qu’il fallait lancer un dispositif qui puisse permettre aux particuliers de livrer des colis à d’autres.

Finalement, en créant Cocolis, je souhaitais créer un "BlaBlaCar du colis".

À qui s'adresse le service et qui peut en bénéficier ?

Tous les particuliers qui souhaitent recevoir un colis qui vient d’un lieu assez éloigné de son habitation peuvent bénéficier du service de Cocolis. On a des profils très différents qui utilisent notre service.

Par exemple, si vous êtes étudiants, vous pouvez utiliser ce service pour effectuer un déménagement. Cela coûtera beaucoup moins cher d’utiliser Cocolis que de faire appel à des déménageurs par exemple. Des professionnels comme les garagistes ou les brocanteurs font appel à nos services pour recevoir des pièces détachées pour l’un ou des meubles pour le second.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Avec toute l’équipe, nous avons voulu créer un service le plus simple et le plus accessible possible : il vous suffit de déposer une annonce avec un lieu de départ du colis et un lieu de réception du colis. De plus, vous devrez rentrer le type de colis que vous souhaitez transporter et la date souhaitée de votre livraison et le tour est joué. Nous proposerons ainsi un tarif ajusté. Il permettra de couvrir les frais du particulier qui livre votre colis.

Sur votre site vous mentionnez Leboncoin, Interenchères, Selency… Ces sites sont-ils une source de clientèle ? Êtes-vous en partenariats avec eux ?

Cocolis propose un service de mise en relation entre différents particuliers pour faciliter la livraison de colis.

Oui, clairement, un tiers des clients qui viennent sur notre plateforme viennent du Boncoin. On a également mis en place des partenariats avec d’autres sites internet. Il y a peu, nous avons commencé à travailler avec Recupscène qui permet la revente de matériels d’occasion dans le domaine de la scène et des luminaires. En travaillant conjointement avec eux, on développe l’économie circulaire qui tient nous tient à cœur chez Cocolis.

Comment avez-vous géré la crise du Coronavirus et quels impacts a-t-elle eu sur votre entreprise ?

Comme beaucoup d’entreprises nous avons eu une chute vertigineuse des objets transportés du fait du confinement pendant l'épisode du coronavirus et donc cela a eu un impact important sur notre entreprise.

Mais, heureusement, depuis la fin du confinement, on a eu une explosion des objets transportés. Nous avons une croissance qui permet de rattraper les pertes liées au coronavirus.

Pouvez-vous me parler de l'initiative livraison solidaire lancée pendant l'épisode de coronavirus ?

Nous avons prévenu notre communauté active pour expliquer que pendant le confinement, il fallait arrêter de transporter les objets et les colis pour éviter toutes contaminations. Notre communauté a donc décidé de se rendre utile et rendre service aux personnes âgées en difficultés durant la période de coronavirus.

Pourquoi avoir lancé une telle démarche solidaire ?

Au sein de notre communauté très active, nous avons senti ce désir de se sentir utile et de permettre une démarche solidaire inédite.

Ainsi, durant tout le confinement, les livraisons proposées pour les personnes en difficultés ou certaines associations étaient effectuées de manière bénévole.

L’objectif était d’aider au maximum un grand nombre d’associations et d’hôpitaux pour lutter contre le coronavirus. Ainsi, nous avons été contactés par un jeune qui réalisait des visières à l’aide d’une imprimante 3D mais il ne pouvait pas les livrer. Grâce à un particulier, ces visières ont pu être livrées aux professionnels de santé et à des associations. De belles histoires en cette période de coronavirus.

Avez-vous des projets pour l'avenir ?

Nous allons créer de nouveaux partenariats d’ici la fin de l’année mais c’est vrai que pas mal d’incertitudes régneront ces prochains mois puisqu'on se sait pas si nous devrons être reconfinés ou non dans quelques mois à cause du coronavirus.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!