Le Prince William est un grand amateur de Football. Et en Angleterre, il a l'embarras du choix avec les clubs de qualité que compte le pays. Mais lui n'a peut-être pas pris le choix le plus facile en optant pour Aston Villa. En effet, le club n'est pas un foudre de guerre et a dû encore se battre cette saison pour éviter la relégation. Mais il a fait ce choix tout petit. Et il ne changerait pour rien au monde… « C'était peut-être une mauvaise idée », plaisante-t-il. Mais il assume !

Ce samedi, il sera donc à fond derrière ses couleurs lors de la finale de la Coupe d'Angleterre qui opposera son club, Aston Villa, à Arsenal.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Autant écrire que sur papier, les Gunners sont les grands favoris. Et ce match « excite » et angoisse le Prince William. « Je suis très nerveux », admet-il. « Je connais plein de fans des Gunners qui sont venus me dire d'attendre la semaine prochaine ».

Comme si le match était déjà plié. « Je pense que la saison d'Aston Villa a été intéressante même si cela fait désormais deux ans que le club se bat contre la relégation », indique-t-il. « Je suis très content du travail de l'entraîneur Tim Sherwood. Il réalise de belles choses avec les joueurs ». La plus belle serait à coup sûr la victoire samedi contre Arsenal, même si c'est loin d'être gagné !

Le choix d'Aston Villa pour se démarquer des copains

Il aimerait évidemment que son club de cœur remporte cette prestigieuse compétition. Tout comme, il souhaiterait que son fils, George, supporte Villa. « Je ne sais pas encore quel sera son choix. A 22 mois, c'est encore un peu tôt pour le savoir », indique-t-il « Mais je l'encouragerai à supporter Villa ». Le Prince explique encore que tous ses copains d'enfance supportaient Chelsea ou Manchester United.

Top vidéos du jour

Mais lui, il a opté pour Villa pour « faire autrement » que les autres. Un choix pour se démarquer. Mais un choix qu'il regrette peut-être désormais. Tant les victoires ne sont pas toujours au rendez-vous…Mais une suffirait à rendre fou de joie le Prince, ce samedi. Croisons les doigts pour lui !