Bafétimbi Gomis fait désormais du passé de l'Olympique de Marseille. Pour le remplacer, les dirigeants marseillais ont recruté Valère Germain [VIDEO] et Konstanos Mitroglou [VIDEO]. Le nouvel attaquant de Galatasaray s'est longuement confié à nos confrères de L'Equipe sur les coulisses de son départ de l'OM. Morceaux choisis.

Arrivé à l'Olympique de Marseille à l'été 2016 en provenance de Swansea sous la forme d'un prêt, l'attaquant de 32 ans a retrouvé une seconde jeunesse sur la Canebière. Auteur de 20 buts la saison dernière - son meilleur total en une saison de Ligue 1 - alors qu'il avait raté deux mois de compétitions, Bafétimbi Gomis a en grande partie permis aux Phocéens de décrocher une place au tour préliminaire de l'Europa League.

Pas contre de rester à l'OM, le joueur formé à l'AS Saint-Etienne a finalement décidé de rejoindre le club turc de Galatasaray, avec qui il réalise un début de saison tonitruant avec quatre buts lors des trois premières journées de Super Lig. " J'avais ouvert la porte. Je m'étais dit : pourquoi pas rester*, même si ce n'était pas l'idée de départ quand je suis arrivé en prêt de Swansea", a déclaré Gomis dans L'Equipe.

Son départ n'est pas lié à un problème financier

Très apprécié par l'entraîneur de l'OM Rudi Garcia, l'ancien Lyonnais a semble-t-il fait les frais de l'arrivée du nouvel investisseur, Frank McCourt. " Peut-être que j'ai aussi été victime du fait que je sois arrivée avec l'ancienne direction. Si j'avais marqué vingt buts à Swansea, j'aurais sans doute été l'attaquant que l'OM voulait cette saison ", dit-il avec un sourire.

Selon les informations de L'Equipe, les dirigeants olympiens ont proposé un contrat de deux ans à Gomis, avec une baisse de salaire. Mais à écouter les dires du principal intéressé, son départ n'est pas lié à un problème financier. "J'ai senti une envie de me conserver mais pas une volonté absolue. Je ne me suis pas senti au coeur du projet. Donc j'ai décidé de partir. Et même si l'OM avait fait un effort financier, je ne serais peut-être pas resté", au grand dam de certains supporters marseillais qui avaient milité pour garder le natif de La Seyne-sur-Mer.

Mitroglou plus fort que Gomis ?

Dans les dernières heures du Mercato estival, les supporters phocéens ont pris connaissance du nom du fameux "grand attaquant". Il s'agissait du grec de 29 ans, Konstantinos Mitroglou. Arrivé en provenance de Benfica, les dirigeants de l'OM ont dû débourser 15 millions d'euros pour s'attacher ses services. A titre de comparaison, Galatasaray a acheté Bafétimbi Gomis pour la modique somme de 2,5 millions d'euros.

Un choix que ce dernier a du mal à comprendre. " Sans faire de comparaison avec lui (Konstantinos Mitroglou), ils ont acheté un attaquant 15 millions, avec un salaire qui doit être équivalent au mien. C'était plus raisonnable de privilégier la piste qui menait à moi. Mais bon, ce n'est que mon avis ", a-t-il confié. Véritable leader et grand frère dans les vestiaires, Bafétimbi Gomis manquera quoiqu'il arrive à l'Olympique de Marseille en tant qu'homme. L'avenir nous dira s'il manquera au club olympien sur le plan sportif.