Il n'est pas peu dire que le PSG a réalisé un Mercato exceptionnel cet été. Avec les acquisitions de Neymar pour 222 millions d'euros et de Kylian Mbappé prêté avec une option d'achat [VIDEO]fixée à 180 millions bonus compris, le club de la capitale est rentré dans une autre dimension. Ce recrutement cinq étoiles doit permettre aux parisiens, à court ou moyen terme, de décrocher l'objectif ultime de QSI, une victoire finale en Ligue des Champions. Cependant fair-play financier oblige, les dirigeants du PSG ont du se résigner à enrôler un milieu de terrain pour prendre le relais de Thiago Motta. Même s'il est toujours précieux pour Unai Emery, l'international italien n'est plus de la première jeunesse et il est temps de se pencher sur son possible successeur qui pourrait débarquer dans les prochains mois.

Le cas Fabinho

Pendant longtemps, le brésilien de l'AS Monaco a semblé proche de rejoindre l'écurie parisienne. Le joueur était d'accord avec Paris [VIDEO] mais les négociations n'ont finalement pas abouti, la faute aux trop grands risques qu'engendreraient une arrivée à 60 millions, prix fixé par les Monégasques. Sur le papier, Fabinho présente un profil très intéressant pour s'ajouter à Marco Verratti dans un 4-2-3-1 ou même en sentinelle dans un 4-3-3 en ajoutant Adrien Rabiot à l'entrejeu. Nul doute que la plaque tournante de Monaco la saison dernière fera encore partie des plans du Paris Saint-Germain lors des prochains mercato.

La tentation Danilo Pereira

Avec Fabinho, le milieu de terrain du FC Porto était la piste prioritaire pour devenir l'héritier de Thiago Motta.

International portugais, il a notamment été sacré lors de l'Euro 2016 avec son pays et cette finale face à la France (1-0 a.p). Plutôt qualifié de sentinelle que de relayeur, le joueur de 25 ans peut néanmoins se retrouver dans des situations offensives, en atteste ses 10 buts en 55 titularisations à Porto depuis deux ans. Prolongé l'an dernier jusqu'en 2022, il possède l'avantage de posséder une clause de départ. Cette dernière, établie à 60 millions d'euros, faciliterait les négociations entre le PSG et Porto, à l'image de ce qui s'est passé avec Barcelone sur le dossier Neymar cet été.

Le trublion Radja Nainggolan

Peu connu aux yeux du grand public, Radja Nainggolan n'en est pas moins l'un des meilleurs de terrain du monde. Polyvalent à tous les postes du milieu, il a même été utilisé sur un côté de l'attaque l'an dernier par Luciano Spalletti à l'AS Rome. En plus de ça, "Le ninja" possède une frappe de balle assez surprenante et rare pour un joueur à vocation défensive (11 buts en 37 matches de Serie A l'an passé).

Sur le terrain, le belge a tout pour s'imposer au Paris Saint-Germain et ce dans n'importe quel système. C'est en revanche sur le côté extra-sportif qu'il pourrait y avoir un soucis, le joueur ayant un petit penchant, de son propre aveu, pour la cigarette et l'alcool. Alors que le PSG a déjà eu des problèmes de ce genre avec Marco Verratti, le club voudra-t-il d'un autre élément dont l'hygiène de vie est douteuse ?

La folie N'Golo Kanté

Et si N'Golo Kanté était tenté par un retour aux sources ? Originaire de Paris, le meilleur joueur de Premier League l'an passé serait un énorme coup pour le PSG. Joueur indispensable dans la quête du titre de Leicester et Chelsea lors des deux précédentes saisons, sa complémentarité avec Marco Verratti et Adrien Rabiot en ferait quasiment l'élément parfait pour reprendre le rôle de Thiago Motta. Néanmoins pour attirer un tel joueur, ll va falloir sortir le chéquier, d'autant plus que les clubs ne vont plus hésiter à aller dans la surenchère avec le PSG. Si les qataris veulent réellement acquérir N'Golo Kanté, le directeur sportif Antero Henrique va avoir du pain sur la planche.