2

Si l’on ne citait que l’augmentation de salaire d'Isco et de Marcello, apparemment, l’heure est au blindage des membres au Real Madrid. En effet, si CR7 est le plus cher payé avec ses 17 millions d'euros l'année, Benzema le suit de près avec un peu plus de 14,5 M€ brut. Ensuite, il y a le fameux magicien de l'équipe: Zinédine Zidane qui gagne aux environs de 5,5 ME net durant la saison. D'ailleurs, en évoquant le sujet, celui-ci reste placide sur le cas de Lucas Silva. Pour cette légende vivante, le joueur n’aurait effectivement pas l’étoffe pour l’entrejeu de Santiago Bernabeu, et ce, malgré ses débuts de carrière prometteurs à Cruzeiro, dans son pays natal, le Brésil.

Selon ses dires, les prestations du joueur ne sont pas si mauvaises. Toutefois, elles ne semblent pas plus surprendre le coach. Celui-ci aspire ainsi, à ce que le Mercato d’été ou d’hiver soit une occasion pour le Real Madrid de pouvoir vendre le joueur aux éventuels intéressés. De son côté, Lucas Silva, lui, tend à prouver qu’il a encore un avenir brillant devant lui, dans l’univers merveilleux du football, et ce, malgré une performance perfide qu'il a affiché au sein de l’Olympique de Marseille en 2016 [VIDEO]. Il ne faudrait également pas oublier qu’il a, tout de même, réussi à effectuer 2 passes décisives en début 2017, en tant que milieu de terrain de Cruzeiro.

Lucas Silva, pas d’avenir au Real Madrid ?

Zinédine Zidane a affirmé préférer Marcos Llorente, un joueur célébrant ses 22 printemps cette année et n’ayant joué que deux fois en Liga à Lucas Silva, son milieu de terrain, et cela en dit long sur l’avenir du brésilien au sein du groupe.

En effet, si "Liorente pourrait rêver d'une saison bien plus fructueuse", la tournure des choses laisse entrevoir qu’en 2018, Lucas Silva quittera pour de bon les rangs de l’équipe merengue. Mais à 24 ans, difficile d’affirmer que le milieu lui ferme définitivement ses portes. Si le Real Madrid semble désormais hors de portée, il aura le choix entre rester à Cruzeiro pour se la couler douce en attendant les préparatifs pour la Coupe du monde de Russie en 2018 ou simplement rejoindre une toute autre équipe du continent européen. Bien sûr, les avantages seront moindres, mais cela pourrait être un déclic pour relancer sa carrière. Destin ou hasard Mais alors que notre cher joueur doit faire une croix sur l'équipe, cette dernière, elle, ne cesse aujourd'hui d'enchaîner les victoires, tout d'abord à la Ligue de Champions puis la Supercoupe d'Europe. Et le meilleur reste, bien sûr, à venir, puisqu'elle envisage de recruter d'autres joueurs dans ses lignes [VIDEO].