L'Espagne est actuellement sous tension. En effet, ce dimanche 1er octobre, le gouvernement régional de Catalogne souhaite organiser un référendum sur son indépendance. Or, le gouvernement de Madrid fait tout pour que ce référendum n'ait jamais lieu. Les forces de police sont même censées empêcher les gens de se déplacer dans les bureaux de vote dimanche ! Une situation très compliquée qui ne laisse personne insensible en Espagne, et surtout pas les Catalans. Défenseur du FC Barcelone et Catalan déclaré, Gérard Piqué s'est exprimé sur Twitter à ce sujet.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Real Madrid

Le joueur du Barça s'est de nouveau prononcé en faveur de l'indépendance de la Catalogne. Beaucoup voient de l'hypocrisie dans la position de Piqué, puisque ce dernier est devenu champion du monde et d'Europe avec l'Espagne.

Il porte même toujours les couleurs de la Roja, une sélection avec laquelle il compte pas moins de 94 capes.

Le capitaine du Real Madrid n'est pas étonné

Interrogé à ce sujet lors d'un événement publicitaire, Sergio Ramos n'a pas hésité à dire ce qu'il pensait. « Le tweet de Piqué [VIDEO] n'est pas le meilleur moyen si vous ne voulez pas avoir des sifflets. Peut-être que ce tweet n'est pas la meilleure chose pour le groupe, mais chacun est libre de dire ce qu'il veut ». Pour le capitaine du Real Madrid, c'est clair : le défenseur du FC Barcelone jette de l'huile sur le feu. Il ne pourra plus se plaindre d'être sifflé alors qu'il cherche lui même le conflit via ses prises de positions. Lors des précédents matches de l'équipe d'Espagne à domicile, Piqué a été la cible de sifflets, ce que ses coéquipiers et son sélectionneur avaient regretté.

Avec ses nouveaux propos et au regard de la situation actuelle concernant la possible indépendance de la Catalogne, Gérard Piqué doit-il être écarté de l'équipe d'Espagne ? La question mérite d'être posée.

Real Madrid ou Espagne, Piqué jette de l'huile sur le feu

Si jamais Gérard Piqué venait à être écarté, qui pour accompagner Sergio Ramos en défense central ? Cesar Azpilicueta pourrait hériter du poste, lui qui se montre très brillant sous les couleurs de Chelsea. Marc Bartra, qui évolue du côté du Borussia Dortmund, fait aussi partie des candidats, tout comme Nacho Fernandez, le « couteau suisse » du Real Madrid. La Roja a encore le temps de se poser ses questions d'ici la Coupe du monde 2018 en Russie. Avant cela, les Espagnols devront confirmer leur qualification lors des deux derniers matches des éliminatoires face à Israël et en Albanie.