2

« Ils avaient proposé un échange avec Ronaldo et un autre joueur, qui venaient, tous deux, en prêt à Lyon, contre mon arrivée au Sporting Lisbonne. C'était en 2002. Il était encore jeune » stipule l’ex-attaquant de l’Olympique Lyonnais Tony Vairelle lors de son apparition dans une émission titrée J+1 de Canal +. En effet, si l’on pensait tous que le PSG était à un doigt de mettre la main sur notre star portugaise, il est bien passé deuxième après l’OL. Supposons que ce dernier aurait accepté le transfert, #CR7 se retrouverait aujourd’hui en Ligue 1, au plaisir immense du PSG qui attend patiemment qu’il morde à son hameçon. Bien évidemment, on connaît la suite de l’histoire.

L’OL a préféré garder Tony Vairelles, un joueur qui n’a jamais eu son heure de gloire dans l’Hexagone. Et c’est très certainement le plus grand regret que son président Jean-Michel Aulas n’avouera jamais. De son côté, son rattachement au Manchester United permettra à Cristiano de gagner en expérience, pour ensuite pouvoir dévoiler son incroyable talent aux quatre coins du monde. Mais le meilleur reste encore à venir.

2009, une année symbolique

A 17 ans, CR7 échoue d’entrer à l’Olympique Lyonnais, à sa grande déception certaine. Cependant, c’est un mal pour un bien puisqu’en y regardant de plus près, c’est comme si le destin du Portugais était déjà tout tracé. Outre le fait qu’il soit désormais inimaginable que le voir dans les rangs de la Ligue 1, qui sait si sa carrière aurait pris une toute autre tournure ? Dans tous les cas, notre héros fut certainement surpris en apprenant qu’un joueur de l’Olympique Lyonnais ait intégré l’équipe merengue la même année que lui.

D’ailleurs, on en profite pour faire un petit coucou à Karim Benzema, un des grands piliers de l’équipe, qui a fait l’objet d’accident de voiture dernièrement. [VIDEO]

Quitter le Real Madrid ? Jamais.

Même si les offres du PSG sont tentantes, Christiano Ronaldo compte rester fidèle à lui-même et aux Madrilènes. En effet, il affirme vouloir décrocher sa troisième Ligue de champions et d’autres tournois encore, avec cette équipe, qui, selon les dires, n’a jamais été aussi forte auparavant. Observation neutre ou revanche pour l’avoir mis de côté? Dans les deux cas, après avoir qualifié le niveau en Ligue 1 de « faible », il affirme que le PSG ou l’OL ne pourrait pas se mesurer aux clubs huppés de l’envergure du Barça et encore moins du #Real Madrid.

#actualités