Il y a deux principales victimes des derniers résultats du groupe B de la de la Ligue des champions : Carlo Ancelotti, qui s'est vu licencié après la gifle de Bayern face à un Paris Saint-Germain [VIDEO] en très grande forme (3-0) au Parc des Princes, et, du côté d'Anderlecht, le club bruxellois et son entraîneur René Weiler, qui a également perdu face au Celtic Glasgow (0-2). Ce club, 7e de la Jupiler League, à 9 points du FC Bruges, a décidé de se séparer de son entraîneur pour Hein Vanhaezebrouck, ancien de coach de La Gantoise. L'entraîneur belge a fort à faire, puisque très vite, le nouveau coach des Mauves devra assez vite remettre en selle son équipe, avant la réception du Paris Saint-Germain en Ligue des champions.

Ce dernier exprimait d'ailleurs ses inquiétudes à L'Équipe, lié à une date très proche, et un concurrent de taille qui fait partie des meilleures équipes au monde, selon l'intéressé. Il prévoit également une rencontre difficile, mais aussi un challenge de pouvoir jouer contre une telle équipe et devant un stade comble. Il faudra donc de la préparation avant d'être confronté à un adversaire de ce gabarit.

Le club francilien est motivé en Champions League !

A 53 ans, Hein Vanhaezebrouck, nouvel entraîneur d'Anderlecht, qui s'est engagé pour les 3 prochaines saisons avec le club de Bruxelles, est content d'avoir été recruté dans le plus grand club de Belgique, avec une très belle histoire (34 fois champion du Monde). Il a également révélé, dans une interview accordée à L'Équipe, que, petit, il était déjà très respectueux d'Anderlecht, qui possédait dans son effectif un joueur comme Resenbrink, son héros, ailier gauche néerlandais, finaliste de la Coupe du monde 1974 et 1978, vainqueur de la Supercoupe d'Europe 1976 et 1978 avec les Mauves.

Entraîneur est un métier différent de celui de footballeur. C'est donc un challenge, ou plutôt des challenges, qui attendent le coach des Mauves, avec le championnat belge et la Ligue des champions, pour une double confrontation contre le Paris Saint-Germain [VIDEO]. Quant à son recrutement, Vanhaezebrouck a déclaré ne pas être un opportuniste, et après ce qui s'est passé à Gand, il ne lui restait pas beaucoup d'opportunités. C'était la seule étape concrète à envisager, avec pour objectif d'avoir un stade plein et des supporters heureux. Son premier entraînement est prévu ce mercredi, et il a pour mission de rebooster une équipe qui déçoit depuis cet été.