Retour en arrière, concernant l'altercation qu'avait eu Edinson cavani avec Neymar lors du match contre l'Olympique Lyonnais, que le Paris Saint-Germain [VIDEO] a gagné. Lors du match contre les Girondins de Bordeaux, il semblerait que l'histoire du penaltygate, du moins en apparence. Cette brouille avait été pour le moins très relayée par les médias et les réseaux sociaux, car les joueurs s'étaient comportés comme des enfants, ce qui avait mis à mal la réputation d'Unai Emery, dans le viseur d'Antero Henrique depuis un bon moment. Lors de cette dispute, Edinson Cavani avait refusé de laisser Neymar tiré un penalty, pour ensuite le rater. Après le match, les deux joueurs avaient décidé de jouer franc jeu dans les vestiaires, avec le Brésilien Neymar reprochant à son coéquipier de tirer un penalty, et l'uruguayen Cavani avait également reproché l'attitude de Neymar.

Peu à peu le ton est monté, avec, selon L'Equipe, une brouille qui aurait pu aller plus loin si Thiago Silva et Marquinhos n'avaient pas séparés les deux coéquipiers.

Ces derniers étaient ensuite partis chacun de leur côté. Il s'en était suivi de nombreuses rumeurs, notamment sur le départ de Cavani, que Neymar aurait voulu voir partir par tous les moyens possibles, y compris grâce à ses relations avec les dirigeants du Paris Saint-Germain. Il avait aussi été dit que l'uruguayen était isolé du «clan» brésilien dans les vestiaires, qui compte dans ses rangs Marquinhos, Thiago Silva, Maxwell, Dani Alves, et donc des soutiens pour Neymar d'autant plus importants [VIDEO] qu'ils sont unis. S'était alors posée la question des objectifs premiers du Paris Saint-Germain, dont on cernait mal les ambitions, entre un Neymar ballon d'or ou une victoire de la Ligue des champions...

Un retour au calme après la tempête au PSG

Cavani a alors été désigné comme un joueur qui pouvait faire partie des transferts du club parisien lors du prochain mercato, si la situation ne se réglait pas. Après le match contre Bordeaux, les deux compères semblaient s'être "réconciliés", et l'Uruguayen est, par ailleurs, revenu sur cette histoire en indiquant que le football était un sport où des choses de ce genre peuvent arriver, et aider à grandir, un lieu où l'objectif commun est de vivre en collectivité. Il paraîtrait que la raison de cet accalmie est aussi due à Unai Emery qui aurait mis en place un contrat à respecter tour à tour par Cavani et Neymar.