Edinson cavani, international uruguayen, est entrain de « grandir » au sein du Paris Saint-Germain [VIDEO], offrant de très belles performances au club parisien, mais aussi lors de match comme celui contre la Bolivie. Il fait donc partie des joueurs indispensables, doté de réelles facultés à se donner à fond pour gagner. Comme le déclare Fernando Guglierlmone, son agent, qui gère sa carrière, c'est un jeune homme déterminé, ce Cavani, qui n'hésite pas « mouiller le maillot », et qui réalise, grâce à un esprit de battant, des matchs de bonnes qualités, qui lui permette d'atteindre la Coupe du Monde, par exemple. Cependant aucune certitude concernant son avenir, car si l'uruguayen aime le club de la Ville-Lumière, il n'est pas sans penser à un retour à Naples...en fait tout est une question de temps.

Buteur incontestable, Edinson Cavani n'a pas fini de faire parler de lui, loin des tumultueuses histoires avec son coéquipier Neymar, ce dernier inscrit son histoire à Paris, entourée de grands joueurs. Maintenant il reste à se poser des questions en interne au Paris Saint-Germain [VIDEO], car Cavani n'a pas de « doublure », et en cas de blessures, cela risque d'affecter également l'équipe d'Unai Emery. On se rappelle du match face à Dijon, où le club parisien a marqué de justesse, mais, selon Ali Bernabia, ex-international algérien, ce qui a cruellement manqué, c'est le poste d'avant-centre. Si Cavani semble réussir à se positionner comme indispensable au sein du club parisien, il semblerait que Thomas Meunier soit enclin à prendre ce poste, mais est-il à la hauteur ?

Edinson Cavani de retour à 'la maison' ?

C'est ce que tenterait peut-être de démontrer le belge, latéral droit, qui a inscrit, lors du match éliminatoire de la Coupe du Monde, un triplé ajouté à quatre passes décisives face à Gibraltar.

Une prouesse, qui lui a donné cette idée de se proposer comme « doublure » à Unai Emery, avec humour bien sûr, et qu'on peut interpréter comme on veut. De quoi faire réfléchir l'entraîneur du club de la capitale française, qui a du travail sur la planche, depuis que le club parisien doit absolument vendre des joueurs lors du prochain mercato, et faire bonne figure face aux attaques de la justice suisse. Mais, il y a encore du travail pour le rayonnement du Paris Saint-Germain en France et à l'international, car Nasser Al-Khelaïfi, directeur du groupe beIN Media, est accusé de « corruption », avec Jerôme Valcke, autour de droits média octroyés pour des coupes du monde de football.