Ronaldo Luis Nazario De Lima [VIDEO] est né le 22 septembre en 1976 à Bento Ribeiro au Brésil. Il a joué en tant que footballeur professionnel de 1993 à 2011. Dans sa carrière, il a inscrit 365 buts en 570 matchs officiels. Il a été le meilleur buteur de la Coupe du monde 2002 en inscrivant 8 buts avec le Brésil. Chacun des passages en Club de Ronaldo fut ponctué d'une liste impressionnante de buts, qui contribuèrent fortement à se renommée et à sa gloire. Ainsi, pour le Cruzeiro EC, dès sa première saison, le Brésilien remporta la Coupe de son pays, finissant meilleur buteur de la Supercopa Libertadores avec huit réalisations.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Cristiano Ronaldo

L'année suivante, en 1994, il gagnait le championnat de l'Etat du Minas Gerais dont il terminait meilleur buteur. Au final, en 60 matchs officiels, il inscrira la bagatelle de 58 buts.

Presque un par match... sacrée moyenne !

Transféré au PSV Eindhoven à l'été 1994, il acheva sa première saison en Europe avec la couronne du meilleur réalisateur du championnat des Pays Bas, signant 30 buts, devant le duo de l'Ajax Amsterdam, Kluivert et Litmanen. En deux saisons sous le maillot néerlandais, il "tournera', là encore, à un rythme effréné avec 55 buts en 57 matchs. La machine, lancée à vive allure, ne s'arrêtera plus. Avec ce bagage, il explosera en quelques semaines dans le très médiatisé championnat espagnol. Au FC Barcelone, il deviendra meilleur buteur du championnat d'Espagne avec 34 réalisations et marquera l'unique but (sur penalty) qui offrira au club catalan la Coupe des vainqueurs de coupe aux dépens du Paris Saint-Germain.

Une aventure en Espagne, qui a tout changé !

Il quittera la Catalogne au bout de 12 mois avec un bilan éloquent : 49 matchs, 47 buts ! La plupart des observateurs, subjugués par un tel talent et une telle force démonstrative, saluèrent avec vigueur sa technique en mouvement et son incroyable conduite de balle.

Dès son premier match au Camp Nou, en match aller de la Supercoupe d'Espagne, il avait d'ailleurs réalisé un doublé et une passe décisive lors du succès des Blaugranes 5-2, ce qui annonçait la suite d'une saison hors norme. Sa prestation fut saluée par l'apparition de mouchoirs blancs dans les tribunes, signe d'un morceau de bravoure proposé par El Fenomeno.

En Italie, de 1997 à 2002, malheureusement handicapé par des blessures à répétition, il marquera néanmoins 59 buts en 99 matchs et bouclera une saison 1997-1998 en terminant deuxième meilleur buteur de la Serie A [VIDEO] avec 25 buts (0,78 buts par match) derrière Olivier Bierhoff.