Alors que l'Atletico Madrid joue ce soir son match retour contre le FC Copenhague pour une place en huitièmes de finales de l'Europa League (victoire des madrilènes au match aller par 4 buts à 1), l'un des joueurs de son effectif aura sans doute la tête ailleurs. Il s'agit ni plus ni moins de Yannick Carrasco. Selon plusieurs sources, dont le magazine France Football, le joueur belge, passé par l'AS Monaco serait en effet sur le départ. Un départ rendu possible par le fait que le mercato est encore ouvert en Chine.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Un chèque de 30 millions d'euros évoqué

Le joueur offensif belge prend là un pari risqué. En manque de temps de jeu du côté de l'Atletico Madrid, il fait le choix de s'expatrier et d'aller jouer en Chine, à à peine quelques mois de la Coupe du monde 2018, qui aura pour sa part lieu en Russie.

Si cette manoeuvre a souri par le passé à certains, elle fut en revanche fatale à d'autres. D'autant plus que la sélection belge regorge de joueurs offensifs de qualité ! Entre De Bruyne, Lukaku, Michy, Benteke ou encore Mertens et Origi, la concurrence sera rude !

Le montant de la transaction serait estimé à quelques 30 millions d'euros. Yannick Carrasco s'engagerait dans le club de Dalian Yifang, champion de seconde division chinoise l'an dernier. Ce genre de choix fait toujours beaucoup parler les médias, car le championnat chinois propose un niveau de jeu très faible par rapport à l'Europe. Aussi, il y a fort à parier que Carrasco touchera en Chine un salaire très confortable afin de l'attirer dans un pays lointain où le football est loin d'être aussi populaire que par chez nous.

Une attirance pour la Chine qui se confirme au fil du temps

Souvent moqué en raison de son faible niveau, le championnat chinois attire toujours plus de joueurs en provenance d'Europe.

Outre Lavezzi [VIDEO], Oscar, Tevez et Hulk, de plus en plus de joueurs reconnus en Europe font le choix de partir en Chine, souvent attiré par l'énorme salaire qui leur y est proposé. Mais dans des cas plus rares, certains font le trajet inverse et reviennent en Europe. C'est notamment le cas de Paulhino. L'ancien de Tottenham a posé ses bagages en Catalogne, du côté du FC Barcelone, après une pige de deux ans pour le club de Guangzhou Evergrande. Initialement considéré comme un plan B en attendant Coutinho [VIDEO], le joueur brésilien a su s'y imposer [VIDEO], contre toute attente. Aussi, l'exil forcé de Carrasco n'est peut être pas rédhibitoire en vue du mondial. C'est en tout cas tout le bien qu'on lui souhaite.