L'OM anticipe-t-elle les décisions de la Ligue de Football Professionnelle ? L'ambiance au sein du Stade Vélodrome est connue pour être très bouillante et nombreux sont les joueurs qui ont pu en témoigner, comme Luiz Gustavo récemment [VIDEO]. Lors du match face à Leipzig en Europa League, les supporters ont rempli le stade de la cité phocéenne et ont porté l'effectif olympien durant 90 minutes intenses. Ces derniers ont véritablement mérité leur titre de 12e homme face au club allemand.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne OM

Il en est de même lors du Classique face au Paris Saint-Germain en début de saison, l'ambiance était présente. Cependant, suite à des débordements, le club a décidé de prendre les choses en main !

Les Fanatics sanctionnés d'un huis clos partiel !

En effet, le président de l'Olympique de Marseille a choisi de sanctionner les Fanatics, un groupe de supporters de l'OM, présents dans le stade depuis de nombreuses années.

Le club de la cité phocéenne a émis un communiqué cet après-midi afin de clarifier la situation.

Dans ce communiqué publié ce mercredi après-midi, il est indiqué que l'utilisation d'engins pyrotechniques face à Montpellier a été constatée le 8 Avril, lors du match comptant pour la 32e journée de Ligue 1. Suite à cela, la direction de l'OM aurait convoqué la direction des Fanatics afin de discuter de ces incidents qui peuvent avoir une répercussion assez importante pour le club, vis-à-vis de la LFP.

Suite à ces discussions qui ont lieu le mardi 17 Avril, l'Olympique de Marseille a décidé de sanctionner le groupe des Fanatics en ordonnant un huis clos partiel du Vélodrome, qui concernera seulement la zone des Fanatics située en Virage Nord. Cette sanction sera appliquée lors du match opposant l'OM à Lille, pour le compte de la 34e journée de Ligue 1.

Le communiqué se termine par un rappel précisant que l'OM ne souhaite pas enfreindre les règles imposées par la LFP et que la sécurité prime sur tout.

Une précaution pour éviter une sanction de la LFP ?

Cette décision peut faire beaucoup de bruits chez les supporters olympiens, quand on sait que la ferveur de ces mêmes supporters marseillais est énorme. Cependant, le président de l'OM semble agir pour le bien du club. Ce n'est pas la première fois que l'Olympique de Marseille décide d'appliquer un huis clos partiel à des tribunes ou virages cette saison.

La Ligue de Football Professionnelle a déjà eu l'occasion de sanctionner les Marseillais cette saison, pour cause d'utilisation d'engins pyrotechniques et de fumigènes dans l'enceinte du stade, ce qui est contre le règlement. Cela était déjà arrivé après le duel face au PSG, qui, lui, a manqué de ferveur ces derniers jours [VIDEO]. Au final, la décision de Jacques-Henri Eyraud semble être un mal pour un bien.