C'est le jour J pour les 23 joueurs sélectionnés par Didier Deschamps pour le Mondial 2018. Après quelques jours de vacances, tout ce petite monde va se retrouver, à l'exception de Raphaël Varane (concerné par la finale de la Ligue des champions), à Clairefontaine pour débuter la préparation. Pour la première fois depuis sa prise de pouvoir en 2012, le sélectionneur n'aura pas sept réservistes avec lui mais onze suppléants qui devront suivre un programme chez eux afin de palier à toute absence. Un groupe dans lequel devait figurer le milieu de terrain du PSG, Adrien Rabiot.

Adrien Rabiot a envoyé une lettre à la FFF

Sauf que le "titi" parisien a tout simplement refusé de faire partie de ces onze suppléants comme l'indique Le Parisien et L'Equipe.

Le joueur de 23 ans, fortement vexé d'avoir été laissé sur le côté au profit de Steven Nzonzi, a signifié à la Fédération Française de Football, via un courrier, qu'il n'entendait pas suivre le programme indiqué par le staff des Bleus, et encore moins de répondre présent si Didier Deschamps fait appel à lui pour remplacer un élément blessé.

Pour le moment, l'ancien homme fort de l'OM et de l'AS Monaco n'a pas répondu publiquement à cette décision d'Adrien Rabiot. Il devrait le faire aujourd'hui dans sa première conférence de presse de cette préparation.

Quel avenir chez les Bleus...et au PSG ?

Vu le caractère intransigeant de Didier Deschamps, on doute que cette nouvelle l'enchante. Au premier abord, Adrien Rabiot vient de signer l'arrêt de sa jeune carrière internationale, du moins jusqu'à la nomination d'un prochain sélectionneur.

À l'image de Karim Benzema, on ne devrait donc plus voir le joueur du PSG en sélection sous l'ère Deschamps. Dans ce coup de théâtre, il semblerait que Rabiot n'en veuille pas seulement au capitaine des champions du monde 98 mais aussi à son club, le Paris Saint-Germain. "Le Duc" serait très agacé par l'attitude du PSG qui ne l'aurait, selon lui, pas assez soutenu.

De quoi perturber son avenir dans la capitale ? Les deux camps étaient en discussion autour d'une prolongation depuis plusieurs semaines. Mais ce couac avec l'Équipe de France pourrait jeter un froid sur les négociations. Quoi qu'il en soit, ce refus d'être suppléant ne devrait pas rester impuni et on devra attendre la décision de la FFF pour savoir si Adrien Rabiot sera suspendu en équipe nationale. Knysna n'est pas si loin et on peut s'attendre à une sanction exemplaire.