Quatrième du dernier championnat et finaliste de l'Europa ligue, l'OM entend bien mettre les bouchées doubles pour ce Mercato estival afin de retrouver la plus prestigieuse des compétitions européennes, la Ligue des champions. La sanction du fair-play financier ayant été assez clémente, le club n'a plus aucune menace qui pèse au-dessus de sa tête pour ce marché des transferts.

La cible Mario Götze

Jacques-Henri Eyraud, le président de l'Olympique de Marseille, l'a confirmé ces derniers jours, les dirigeants offriront à Rudi Garcia une équipe à même de concurrencer le Paris-Saint-Germain, l'AS Monaco et l'Olympique Lyonnais la saison prochaine.

Pour se faire, l'état-major a ciblé plusieurs postes, notamment en défense centrale pour épauler Adil Rami, au milieu de terrain et en attaque où le grand buteur est toujours convoité. Si sur ce dossier l'OM a bien avancé avec la possible arrivée de Mario Balotell [VIDEO]i dès la semaine prochaine, dans l'entre-jeu un nom revient avec insistance depuis quelques heures sur la Canebière, celui de l'international allemand Mario Götze.

Son club, le Borussia Dortmund, ayant la volonté de s'en séparer, Marseille serait dans le coup afin d'en faire son nouveau milieu offensif pour l'exercice 2018/2019. Seulement si l'OM veut récupérer le dernier buteur en finale de la coupe du monde 2014, il faudra mettre la main à la poche.

Dortmund réclame 25 millions d'euros

Selon les informations de Sky Sport, le nouveau club de Lucien Favre espère récupérer une grande partie des 25 millions d'euros investis sur lui l'été dernier.

Autre cette indemnité de transfert qui reste importante pour l'institution marseillaise, il faudra également répondre aux exigences salariales du joueur. Actuellement Mario Götze touche environ 8 millions d'euros par an dans la Rhur, ce qui en ferait le salaire le plus important de l'effectif phocéen. Sportivement, Götze s'apparente à un vrai pari.

Ancien grand espoir du football allemand, l'ancien du Bayern Munich a connu énormément de blessures dans sa carrière, au point de lui valoir une réputation d'élément très fragile. Décevant cette saison pour son retour à Dortmund, il n'a fait trembler les filets qu'à deux reprises en 32 participations. Non retenu par le sélectionneur de l'Allemagne Joachim Löw pour la Coupe du monde, l'Olympique de Marseille serait une première expérience à l'étranger pour un joueur resté célèbre pour son but victorieux contre l'Argentine il y a quatre ans au Mondial brésilien.