Les étapes de montagne continuent, pour les cyclistes du Tour de France, en ce jeudi 19 juillet. Après avoir affronté, mercredi, deux montées hors catégorie, une de catégorie 2 et une autre de catégorie 1, les coureurs vont devoir faire face à un parcours similaire ce jeudi. Ils devront partir de Bourg-Saint-Maurice pour arriver à la mythique Alpe d'Huez. Un parcours qui sera à nouveau pas de tout repos pour les participants de cette édition du Tour de France [VIDEO].

Une 12ème étape plus longue et difficile que la 11ème

Si les coureurs ont imaginé que la 12ème étape de la compétition serait moins pénible que la onzième alors ils se sont bien trompés.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Premièrement car ce jeudi le parcours va être un peu plus long que celui qu'ils ont effectué hier, mercredi. En effet alors que l'étape d'hier faisait 108,5 kilomètres celle qui les attend ce jeudi en fait 175,5 kilomètres.

De plus des montées aussi difficiles que celles de la 11ème étape se dresseront devant eux. Pour parvenir à l'Alpe d'Huez, les coureurs devront d'abord franchir le col de la Madeleine, classé hors-catégorie (25,3 kilomètres à 6,3% avec des maximums atteignant les 9,5%). Puis ensuite il faudra qu'ils passent les très spectaculaires lacets de Montvernier (3,4 kilomètres à 8,2%) pour arriver au col de La Croix de Fer (29 kilomètres à 5,2% avec un maximum de 7,2%). Et le plus dur pour eux sera la dernière ascension, celle de l'Alpe d'Huez. Une ascension longue de de 13, 8 kilomètres à 8,1% et pouvant atteindre par moments les 11,5%.

Un parcours qui réussit généralement bien aux Français

Cette 12ème étape s'annonce très dure mais les coureurs français peuvent espérer y faire quelque chose. Les trois dernières fois que le Tour est passé par l'Alpe d'Huez, c'est un coureur tricolore qui a franchi en premier la ligne d'arrivée.

Ainsi en 2011, c'est Pierre Rolland qui remporte l'étape. Il sera imité deux ans plus tard, en 2013, par Christophe Riblon puis en 2015 par Thibaut Pinot. Cette année Julian Alaphilippe représente les meilleures chances de voir un tricolore arriver en premier à l'Alpe d'Huez. Mais il faudra qu'il fasse attention car le duo Geraint Thomas- Christopher Froome ne compte pas se laisser faire. Les coureurs français devront également faire attention à ne pas faire de hors délai sous peine d'être éliminés de la compétition. Mark Cavendish et Marcel Kittel ont d'ailleurs connu ce triste sort de la 11ème étape.