À dix jours de la fin de Mercato, le PSG n'a, pour le moment, pas affolé les compteurs. Alors que le club avait déboursé plus de 400 millions d'euros l'été dernier pour s'attacher les services de Neymar et Kylian Mbappé, le fair-play financier limite la marge de manoeuvre en cette intersaison. Seul le défenseur central allemand Thilo Kehrer [VIDEO] a rejoint la capitale contre 37 millions d'euros, Gianluigi Buffon ayant été recruté gratuitement [VIDEO]. La défense, c'est justement l'un des axes prioritaires de cette fin de mercato.

Le PSG a besoin d'un latéral gauche

Maintenant que Thomas Tüchel a ses quatre centraux, il faut désormais s'attaquer à l'un des points faibles de l'effectif parisien, celui de latéral gauche.

Largement critiqué depuis son arrivée à Paris, Layvin Kurzawa n'a jamais apporté la sérénité nécessaire, tout comme son suppléant, devenu titulaire en deuxième partie de saison, Yuri Berchiche. Ce dernier étant parti à l'Athletic Bilbao, le PSG se retrouve avec Kurzawa et les jeunes Dgaba et Nsoki. Trop juste pour viser un sacre en Ligue des champions. Longtemps, Antero Henrique avait ciblé Alex Sandro (Juventus Turin) et Wendell (Bayer Leverkusen). Mais les deux cibles, trop compliquées à atteindre, auraient été abandonnées par l'ancien directeur sportif du FC Porto.

Il se pourrait néanmoins que le PSG soit sur une nouvelle piste depuis quelques jours, celle menant à Filipe Luis. Le Brésilien de l'Atlético Madrid aurait même, selon El Mundo, émis le souhait d'évoluer cette saison avec le champion de France en titre.

Le quotidien précise même qu'un contrat de trois ans lui aurait été proposé.

Filipe Luis mécontent à l'Atlético Madrid

Cette demande serait en partie dû à l'éclosion du champion du monde, Lucas Hernandez. Le Français, auteur d'un excellent mondial, part avec une longueur d'avance sur son coéquipier aux yeux de Diego Simeone. À 33 ans, Filipe Luis veut donc trouver un nouveau challenge, et le PSG serait sa nouvelle priorité. Ce recrutement serait une aubaine pour les dirigeants. L'Auriverde, présent avec la sélection brésilienne lors du Mondial en Russie, représente une certaine garantie sportive et, surtout, a l'avantage d'être peu coûteux.

En effet, Filipe Luis est dans sa dernière année de contrat, ce qui le rend accessible à moins de 25 millions d'euros. Reste maintenant à connaître la position officielle du club d'Antoine Griezmann sur ce dossier. Mais si le latéral gauche venait à refuser une prolongation de contrat, nul doute que les Colchoneros préféreront encaisser un chèque plutôt que de voir leur joueur partir libre l'été prochain.