En plus d’être d’une dimension physique exceptionnelle, Giannis Antetokounmpo est avant tout un joueur de basket hors du commun. Du haut de ses 24 ans, le natif d’Athènes (Grèce) porte la franchise des Bucks de Milwaukee sur ses épaules. Depuis l’arrivée de Mike Budenholzer sur le banc des Bucks cet été, Giannis Antetokounmpo assume complètement son rôle de franchise player. Avec 45 victoires pour 14 défaites, les Bucks ont actuellement le meilleur bilan de toute la NBA, emmenés par un Giannis Antetokounmpo en mode MVP.

Publicité
Publicité

Cette saison, The Greek Freak (Le Monstre Grec) tourne à 27,2 points de moyenne (7e), 12,7 rebonds de moyenne (6e), 6 passes décisives de moyenne (23e), 1,5 contre de moyenne (13e) et 1,4 interception (29e). En plus d’afficher des statistiques offensives de hauts standards (les meilleures de sa jeune carrière), Giannis Antetokounmpo est également un défenseur d’exception. En effet, en plus d’être un candidat plus que sérieux au titre de MVP, le Grec pourrait également être couronné du titre de défenseur de l’année.

Publicité

Difficile à arrêter lorsqu’il pénètre dans la raquette (58,1 % de réussite aux tirs), le 15e choix de la draft de 2013 est toujours en délicatesse avec ses tirs à trois points (24,3 % de réussite).

Quelques highlights de Giannis Antetokounmpo depuis le début de la saison :

Paul George un candidat plus que sérieux ?

Alors qu’il semblait tout droit parti pour avoir le titre de MVP il y a quelques semaines, Giannis Antetokounmpo semble avoir été rattrapé par Paul George.

Auteur de sa meilleure saison statistique en carrière : 28,7 points de moyenne (3e en NBA à égalité avec Stephen Curry), 8,1 rebonds (32e), 4 passes décisives, 0,4 contre et 2,2 interceptions (1er à égalité avec son coéquipier Russell Westbrook), PG13 éclabousse la NBA de son talent depuis plusieurs semaines. Lors de la dernière free agency (moment où les joueurs sont libres de signer où ils le souhaitent), Paul George avait décidé de prolonger son aventure du côté d’Oklahoma City, malgré une première saison difficile.

Cette saison, le joueur de 28 ans porte la franchise sur ses épaules. En délicatesse avec son shoot, Russell Westbrook semble avoir compris qu’il devait intégrer Paul George s’il souhaitait aller très loin cette saison. Auteur de performances exceptionnelles (47 points - 12 rebonds - 10 passes face à Portland le 11 février 2019, 47 points face aux Nets de Brooklyn, 43 points face à Sacramento Kings et Utah Jazz), l’ancien joueur des Pacers de l’Indiana devient un candidat plus que sérieux au titre de MVP ces dernières semaines.

Publicité

« Il évolue à un autre niveau. Pour l’avoir vu jouer lors de ses dix derniers matchs, car je regarde beaucoup de leurs rencontres, et pour l’avoir ensuite affronté, ce gars est le MVP. S’ils continuent comme ça, il sera MVP » déclarait récemment Damian Lillard au sujet de Paul George dans des propos rapportés par ESPN.

Tout comme Giannis Antetokounmpo, Paul George dispose également d’un bagage défensif exceptionnel. Et tout comme le joueur des Bucks de Milwaukee, PG13 est également en lice pour remporter le titre de défenseur de l’année.

Publicité

Quelques highlights de Paul George depuis le début de la saison :

Finalement, avantage Giannis Antetokounmpo ?

Même si Paul George fait beaucoup parler de lui ces dernières semaines et malgré un bilan plus qu’honorable dans la conférence Ouest (38 victoires - 21 défaites), c’est bien Giannis Antetokounmpo qui semble tout droit promis au titre de MVP. En effet, l’ailier/ailier fort des Bucks sort des performances incroyables depuis le début de la saison. Une régularité face à laquelle Paul George n’a pas répondu. En effet, PG13 a mis du temps avant de lancer la machine.

Quoi qu’il en soit, cette course au MVP promet d’être exceptionnelle à quelques semaines de la fin de la saison régulière. En plus de Paul George et Giannis Antetokounmpo, James Harden pourrait pointer le bout de son nez. Le joueur des Houston Rockets enchaîne performance sur performance. Cependant, le classement de son équipe et la façon dont il a « forcé » ses statistiques font de lui un candidat « moins sérieux » que les deux premiers joueurs cités.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite