A Turin ce mardi 2 juillet, Adrien Rabiot est passé par la traditionnelle présentation à la presse pour son arrivée sous les couleurs de la Juventus. Le milieu de terrain tricolore en a un peu profité pour s'expliquer sur la difficile séquence de six mois qu'il a vécue au Paris Saint-Germain depuis la mi-décembre 2018, après un refus clair de prolonger son contrat avec le club de la capitale. Un moment qui l'a particulièrement marqué, mais avec lequel il assure avoir définitivement pris ses distances afin de se lancer pour une nouvelle aventure en Italie.

Tout d'abord, quelques démentis du joueur de 24 ans qui assure n'avoir jamais eu à l'esprit, ni personne de son entourage, l'idée de reprendre des négociations avec le PSG. D'ailleurs, au vu de la façon dont le dossier s'était emballé depuis un an, une source proche de la direction parisienne concédait, il n'y a pas si longtemps, que la possibilité d'un maintien du Français dans l'effectif du club n'était même pas à l'étude. Le champion de France a d'autres ambitions, en dénote le recrutement estival qu'il vient de réaliser avec Pablo Sarabia.

Aucune tentative de Leonardo

Pour le reste, l'international tricolore a rapidement tenu à mettre les choses au clair. Si à son retour dans la capitale Leonardo a bien noué le contact avec ses proches, dont son agent qui n'est autre que sa mère, ce n'était pas pour essayer de le convaincre de signer un nouveau contrat, mais tout simplement pour dire bonjour et prendre des nouvelles. Pas d'offres donc, comme cela a pu circuler un temps dans la presse sportive qui s'est longtemps imaginée que le club francilien serait tenté de retenir sa jeune pousse, en lui faisant, une ultime fois, les yeux doux.

Ne manquez pas les dernières informations!
Cliquez sur le sujet qui vous intéresse le plus. Pour ne rien manquer, nous vous tiendrons informé des dernières informations sur le sujet.
PSG Mercato

Il n'en sera finalement rien comme le souligne le joueur qui argue que le Brésilien était parfaitement au fait de tout ce qui avait pu se passer ces derniers mois dans les coulisses du club. "Il ne pouvait en être autrement", selon lui, et ce n'était même la peine de se gêner à tenter une opération reconquête qui n'aurait pu déboucher sur rien de concret. Entre sa mise à l’écart du groupe parisien, à la même manière d'un certain Hatem Ben Arfa, et une relation tendue avec l'ancien directeur sportif Antero Henrique, le point de non-retour avait été franchi.

La brouille, pas vraiment la faute de Rabiot

Et alors qu'il s'apprête à passer cinq saisons dans les rangs de la Vieille Dame au côté d'un certain Cristiano Ronaldo, Adrien Rabiot assure qu'il aurait bien aimé que les choses se terminent dans de meilleures conditions. Mais, il se veut déjà clair sur le sujet, la responsabilité de toute cette escalade de tensions entre lui et le PSG ne lui est à aucun moment imputable.

Façon pour lui de clairement laisser transparaître qu'il a été la grande victime du feuilleton médiatique qui a véritablement empoisonné la seconde moitié de saison du club francilien.

Aucun doute pour le Français, ces six derniers mois en Ligue 1 ont été tout particulièrement compliqués à vivre "sur le plan sportif, privé et émotionnel". Un parcours du combattant et même un calvaire pour lui, malgré le fait qu'il dise avoir laissé tout ça derrière lui afin d'avancer dans sa carrière.

L'ancien Parisien ne s'est d'ailleurs pas privé d'une pique pour son club formateur, en affichant sa joie d'avoir retrouvé en Italie un club un cran au-dessus de Paris.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite