Les supporters mancuniens doivent commencer à se demander si leur club n’est pas maudit depuis le départ du gaffer, Alex Ferguson ! Après avoir successivement fait confiance à David Moyes, Louis Van Gaal et José Mourinho, tous les espoirs des supporters reposent désormais sur un homme de la maison, Ole Gunnar Solskjær. Toutefois, force est de constater que les résultats ne sont toujours pas au rendez-vous. Pire encore, aucune amélioration n’est constatée sur le terrain.

La défaite contre West Ham 2 à 0, dimanche dernier, sème encore plus le trouble dans une équipe déjà en plein doute…

Des absents importants et des présents… absents

Pour faire son équipe face à West Ham, Ole devait composer avec quelques absences de premier plan comme Pogba, Martial ou encore Shaw.

Pour son équipe, Ole a donc fait confiance à Young sur le flanc gauche, puis au vieillissant Mata pour remplacer Pogba, et enfin à Rashford, 21 ans, pour occuper le poste de numéro neuf.

L’équipe sur le papier était donc loin d’être ridicule et n’avait, dans tous les cas, pas à rougir face à celle des Hammers.

Toutefois, Manchester United a, une nouvelle fois, été très décevant. Peu de combinaisons, pas de vitesse, aucune créativité, les supporters des Red Devils sont restés sur leur faim. La défense qui devait retrouver son assise avec l’achat du solide défenseur de Leicester, Harry Maguire, se montre toujours aussi friable comme en témoigne le premier but des Hammers marqué par Yarmolenko. Puis, un manque de clairvoyance amènera Young à commettre une faute inutile aux abords de la surface qui coûtera le second but à son équipe.

L’affaire était pliée…

La carence offensive des Red Devils

Depuis le début de la saison, Manchester United est à la peine en attaque. Dimanche, tous les espoirs offensifs reposaient sur Rashford en l’absence de Martial. Mais comme trop souvent, Rashford a eu des difficultés à prouver qu’il était réellement un joueur de premier plan dans cette équipe. Adepte du tout droit, peu clairvoyant dans les 18 mètres, peu d’appels tranchant… on a retrouvé, une nouvelle fois, tous ces défauts contre West Ham.

Sa tergiversation dans les 18 mètres en seconde période qui lui vaudra le retour de Diop illustre parfaitement l’attitude d’un joueur actuellement en plein doute.

Pourtant, Ole était confiant en début de saison sur les possibilités offensives de son équipe. En décidant de vendre Lukaku et de prêter Sanchez, Ole a volontairement confié les clés du jeu offensif à Martial et à Rashford. Bien sûr, il ne pouvait pas s’attendre à cette cascade de blessures.

Ainsi, Martial et le jeune prometteur Mason étaient blessés dimanche. Puis, en cours de match, Rashford a dû sortir à cause d’une blessure. Toutefois, confier tant de responsabilités à Martial et à Rashford, qui jusque-là n’ont jamais réussi à être réguliers dans leurs performances, n’est pas un pari risqué ? Plus globalement, le manque de profondeur de banc en attaque pour un club tel que Manchester United frise la faute professionnelle.

Gary Neville, légende du club a tôt fait de le rappeler après le coup de sifflet final dimanche en soulignant que « 900 millions de livres (dépensé sur le marché des transferts depuis 6 ans), ça fait beaucoup pour ne pas avoir d’avant-centre » !

Bien qu’handicapé de plusieurs joueurs cadres, le club de Manchester United n’a pas fait le boulot face à une équipe à sa portée. La défense reste toujours aussi fragile et l’attaque muette. Pour couronner le tout, aucun joueur du milieu de terrain n’a vraiment brillé par sa créativité. Les jours passent et les résultats ne s’améliorant pas, Ole est de plus en plus proche de perdre son totem d’immunité. D’autant plus, qu’il se dit qu’un certain Massimiliano Allegri voudrait retrouver le banc de touche…

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite