Ce lundi soir, l'ancien international français, Samir Nasri était invité à participer dans le live Instagram de Walid Acherchour, co-fondateur du «Club des 5», une émission qui traite de l'actualité sportive notamment du Football sur Youtube.

Lors de ce live, le natif de Marseille a répondu à toutes les questions de l'éditorialiste et n'a laissé de côté aucun sujet. De sa suspension de 18 mois par l'UEFA pour la prise de vitamine à Didier Deschamps en passant par ses expériences dans les différents clubs par lesquels il est passé, Samir Nasri n'a pas eu sa langue dans sa poche.

L'affaire de la suspension de Samir Nasri

Le joueur de 32 ans est revenu sur les raisons de sa suspension de 18 mois pour avoir enfreint les règles antidopage. En effet, il avait passé plus d'un an et demi sans pouvoir fouler les pelouse, après avoir été reconnu coupable pour un traitement à base de vitamines en intraveineuse non conforme au règlement antidopage.

Samir Nasri explique qu'il était en vacances avec sa famille à Los Angeles mais qu'il était malheureusement tombé malade et a du appeler une clinique qu'un ami lui avait recommandé puis un médecin lui avait prescrit des vitamines pour pouvoir voyager et repartir à Séville pour la reprise des entraînements.

Le joueur explique ensuite, qu'un membre du personnel soignant avait pris une photo avec lui et l'a posté sur les réseaux sociaux et c'est à partir de là qu'une enquête a été ouverte.

L'ancien Gunners déclare: "Il n’y avait pas de produit dopant, aucun contrôle. Je suis suspendu sur des spéculations. La fille était suivie par un mec de la WADA sur les réseaux sociaux. Il est parti voir sur le site de la clinique et il a ouvert une enquête sur moi". Après cette affaire, le Marseillais explique qu'il n'avait plus envie de jouer et qu'il n'avait plus la tête au foot.

Samir Nasri explique son choix d'aller à Manchester City

Après plusieurs semaines de discussions, l'ancien Bleu a signé en aout 2011 son contrat de quatre ans avec Manchester City. Pourtant, il explique qu'il avait beaucoup hésité avant de rejoindre les citizens: 'Je ne voulais pas prolonger avec Arsenal je voulais partir, à la fin de cette saison la j'avais l'inter Milan, Chelsea, Manchester United, le PSG, la Juventus et j'ai décidé d'aller à Manchester City'.

Il explique ensuite pourquoi il avait décidé de rejoindre City: 'J'ai éliminé les autres clubs, parce que la Juve venait de remonter et ne jouait pas la Ligue des champions donc ce n'était pas cohérent pour moi d'aller dans un club qui ne jouait pas cette compétition. Paris, je ne voulais parce que voilà je suis de Marseille. Pour l'Inter, Leonardo était parti donc j'ai dis non... Il restait Manchester United ou City. On a fait un rendez-vous en avril avec Alex Ferguson à Paris, on a discuté football, il m'a dit je veux que tu remplaces Paul Scholes... Mais après y avait City qui était là depuis le mois de janvier... et jusqu'au dernier moment j'hésitais, j'hésitais mais les joueurs qu'avaient recruté City m'ont donné envie de jouer dans ce club plutôt que Manchester United".

Didier Deschamps n'impressionne pas Samir Nasri

Le milieu de terrain français est revenu sur son passage au FC Séville : "J’avais une relation de pote avec Sampaoli. Un pote pas un coach. Sampaoli c’était une dinguerie ce mec me foutait les frissons alors que je parlais même pas espagnol... Sampaoli me voulait tellement qu’il m’a dit viens chez nous tu pourras boire, sortir en boîte, faire tout ce que tu voudras et je te couvrirai devant le club. Je te demande juste d’être bon le week end sur le terrain".

L'ancien citizen a par la suite déclaré qu'il respectait Didier Deschamps en tant que joueur et entraîneur mais, qu'il ne s'identifiait plus à des entraîneurs comme Laurent Blanc, Sampaoli ou bien Pep Guardiola avant d'ajouter : "La France peut jouer beaucoup mieux avec les joueurs qu'elle dispose, c'est juste un fait".

Suivez la page PSG
Suivez
Suivez la page OM
Suivez
Suivez la page Mercato
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!